AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez pas à nous soutenir en cliquant sur le top-site ou en laissant un petit mot sur bazzart.
le forum ouvre de nouveau ses portes ! n'hésitez pas à nous rejoindre, plein de scénarios sont à votre disposition.

Partagez | .
 

 have a break, take a coffee ღ alanah + lexie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: have a break, take a coffee ღ alanah + lexie   Sam 28 Sep - 22:54

Have a break, take a coffee
Alanah ∞ Lexie


Ce Starbucks, Lexie y passait des heures quand elle était étudiante. Elle passait se chercher un latte et un muffin le main quand elle n’avait pas eu le temps de déjeuner chez elle ; elle y emmenait son ordinateur portable pour travailler sur sa thèse quand le wifi de l’appartement faisait des siennes, et surtout, elle retrouvait ici après leurs cours respectifs ses amis de Hollsville. C’est pour toutes ces raisons qu’en poussant les portes du café, elle se serait presque sentie émue. Les hormones de la grossesse y étaient surement pour quelque chose, mais les souvenirs qui étaient en train de l’assaillir étaient bien réels. Elle se rappelait d’un jour en particulier. Le lendemain de sa première fois avec Stephen. Chloe et Maggie, qui l’avaient entraînées dans ce fameux bar, qui avaient payé ses deux premiers verres et qui l‘avaient poussée dans les bras de ce brun un peu ténébreux, l’avaient convoquée ici-même. Elles avaient exigé un compte-rendu de la soirée. Si Lexie avait été bien trop gênée de leurs donner des détails, ils appartenaient à sa vie privée après tout, elle fut fière de leur annoncer qu’elle avait bien filé à l’anglaise avant qu’il ne se réveille. C’étaient pour elles la condition sine qua none d’une aventure réussie. Ce que ni elles, ni Lexie, n’avaient prévu, c’était que l’aventure d’une nuit s’était transformée en relation de plusieurs nuits, et le résultat de ces rencontres en pleine nuit était en train de grandir de plus en plus vite au sein même de la jeune femme.

Les effluves de café qui flottaient dans la pièce lui mettaient l’eau à la bouche. Mais la caféine était proscrite de son régime alimentaire depuis un peu plus de cinq mois. Peu habituée à commander autre chose qu’un latte ou un moccha, elle dut se pencher sur la carte avant de faire son choix. Elle s’avança vers le comptoir une fois sa décision prise. « Un chocolat viennois s’il vous plait … avec … hum … un muffin aux cranberries. » Elle sortit la monnaie exacte d’un petit portefeuille et son quatre-heures en main, se mit à la recherche d’une table libre pour s’y asseoir. Sauf que de là où elle était, toutes étaient au moins occupées. Elle fit une petite grimace. Elle songea deux secondes à s’asseoir sur la terrasse, avant de se rendre compte des grosses gouttes qui s’écrasaient sur les pavés et de voir les passants se réfugier vers les abris les plus proches. Bon, il ne restait plus qu’une solution, y aller au culot et se servir de se statut de femme enceinte. Lexie avança entre les tables, à la recherche d’une personne ayant fini son gobelet. Ce fut au fond de la salle, au niveau des fauteuils en simili cuir qu’elle trouva son bonheur. Une brune penchée sur son téléphone portable, sa tasse vide posée à côté d’elle. Une dernière inspiration, qui veut la fin se donne les moyens. « Bonjour. Excusez-moi. Je vois que vous avez finit votre tasse et … » L’inconnue se tourna vers elle. Mince, c’était la policière qui l’avait arrêtée à son arrivée. Une histoire de feu arrière défectueux ou quelque chose du genre. Feindre l’ignorance pouvait être risqué, autant être franche. « Ah mais on s’est déjà croisées non ? »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: have a break, take a coffee ღ alanah + lexie   Dim 29 Sep - 12:38




HAVE A BREAK, TAKE A COFFEE

Bad boys, bad boys whatcha gonna do whatcha gonna do when they come for you? Bad boys bad boys whatcha gonna do whatcha gonna do when they come for you?.


Sa cheville lui faisait bien plus mal qu'elle ne l'aurait dû. Elle qui avait espéré ne porter cette fichu atèle que pour l'histoire de deux jours, se voyait obligée de la garder plus longtemps. L'idée que le bal des feuilles approchait et qu'elle devrait s'y rendre en béquille la mettait de mauvaise humeur, ce qui n'arrangeait pas la douleur dans sa cheville. Et bien entendu, interdiction pour elle de prendre quelque chose de plus fort qu'un peu d'ibuprofène. Et comme ceux-ci ne faisait aucun effet, elle avait tout simplement arrêté d'en prendre, préférant supporter la douleur en silence. Quoi qu'elle avait tendance à ronchonner un peu sur tout et rien ces derniers temps. Seule la visite de Jules avait réussit à calmer un peu sa mauvaise humeur. Mais la blonde était repartie et elle se retrouvait ainsi seule dans son appartement. La fatigue se lisait sur les poches qu'elle avait sous les yeux, une fatigue qu'elle accueillait malgré tout par un sourire, en repensant à la nuit qu'elle avait passé. Un sourire qui s'effaça lorsqu'elle se rendit compte qu'il n'y avait plus de café, pire encore qu'elle n'avait même plus de quoi en faire. Elle rajouta alors café sur le tableau qui lui servait de liste de course. Mais pas question d'y aller maintenant.

Après avoir prit le temps de se préparer un temps soit peu convenablement, elle s'était donc dirigée vers le starbuck de la ville. Il était impensable qu'elle fasse autre chose avant d'avoir prit sa dose de caféine. Et une fois de plus, elle maudit ses béquilles. Impossible de fumer une clope tout en marchant avec ça. Alors elle fut bien obligée de s'arrêter, le temps d'approvisionner son cerveau de nicotine. C'était peut-être un peu moins nocif que le crack, mais ce n'était pas non plus ce qu'il y avait de mieux pour sa santé. Malheureusement, c'était là une addiction dont elle n'avait pas la force de se débarrasser. Lorsqu'elle poussa enfin la porte du Starbuck, elle eu un nœud à l'estomac en voyant tout ce monde. Pour elle qui détestait la foule, chaque jour se voyait être une épreuve quand elle devait se rendre dans les lieux publics. Mais elle avait appris à faire avec, alors elle ne rebroussa pas chemin. Elle n'en avait de toutes façons pas la force, avant de rentrer chez elle, elle devrait s'accorder quelques minutes de répits. Si bien qu'après avoir commandé un café noir très sucré, elle alla s'installer dans le fond de la pièce. C'est le regard posé sur l'extérieur qu'elle avala le liquide noir doucement. La pluie tombait et c'était toujours un spectacle qui la ravissait. Elle était peut-être une des rares personnes sur Terre à préférer les jours de pluies au jours ensoleillés. Le cour de ses pensés fut toute-fois interrompue par les vibrations de son portable. Une message de Anton, son de demi-frère. Message qu'elle eut bien du mal à déchiffrer et elle n'eut pas vraiment le temps de s'y attarder longtemps que déjà une voix féminine venait l’importuner.

Alors elle releva la tête pour voir ce qu'on lui voulait, puisqu'il était visiblement impossible d'avoir un peu de paix dans cette ville. A peine avait-elle posé les yeux sur cette brune, qu'elle la reconnaissait déjà. Et ce n'était pas son ventre arrondi qui avait été le déclic, non, loin de là. Elle n'aurait jamais pu oublier celle pour qui elle avait fait une entorse au règlement. Bien qu'elle était une experte pour ne pas suivre ce règlement quand il s'agissait de sa personne, lorsqu'il était question de mettre un pv à un usager pas en règle, elle se montrait bien souvent intransigeante. Cette jeune femme avait été une exception. Parce qu'elle avait été dans un bon jour, parce qu'elle avait un joli sourire, parfois il ne fallait juste pas chercher à comprendre avec Alanah. « La femme au feu arrière cassé. ». Elle se remit une mèche de cheveux derrière l'oreille, regardant la jeune femme, l'air sceptique. « Je croyais que vous ne deviez rester que quelques jours? ». Elle aurait pu faire preuve de sympathie, lui proposé de s'assoir à la vue de son état, mais non, parce que sinon, cela n'aurait pas vraiment été Aly.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: have a break, take a coffee ღ alanah + lexie   Lun 30 Sep - 19:38

Have a break, take a coffee
Alanah ∞ Lexie


Tout comme Lexie avait reconnu dans les traits de la femme assise au fond du Starbuck la policière qui l’avait arrêtée quelques jours plus tôt, celle-ci se rappelait bien de la voiture qu’elle avait arrêtée et de son occupante. Tout en replaçant une mèche qui avait glissé devant ses yeux, la policière évoqua aussi le fait que la jeune institutrice lui avait dit qu’elle était uniquement de passage en ville, qu’elle était venue pour voir quelqu’un et qu’elle repartirait le lendemain. D’ailleurs, Lexie n’avait pas fait cette précision innocemment. Elle savait que d’après les statistiques, les policiers locaux avaient un peu moins tendance à verbaliser les gens de passage. Elle avait joué le tout pour le tout, n’ayant aucune envie que sa visite à Hollsville commence par une amende. Mais arrivée à l’hôtel qui l’avait hébergée les deux premiers jours, elle avait noté sur sa liste de choses à faire d’emmener sa voiture dans un garage pour changer ce petit feu mal en point.

En temps normal, n’étant pas vraiment très à l’aise  avec les étrangers, elle aurait souhaité une bonne journée à l’officier et aurait marché jusqu’à son appartement, se résignant à ne pas trouver de place au cœur de café, buvant son chocolat chaud en route, gardant le muffin dans son sac pour le manger une fois rentrée. Sauf qu’elle allait être amenée à rester quelques temps ici, et qu’elle ne pouvait pas vraiment se permettre que ce flic parte sur une mauvaise image d’elle. Prenant son courage à deux pas, elle essaya de sympathiser avec la jeune femme. « Je peux m’asseoir ? » N’ayant pas de réponse à sa question et ne se sentant pas vraiment capable de rester debout plus longtemps après sa longue première journée à l’école, où elle avait fait nombre d’aller-retours, elle s’assit sur la chaise libre, et posa sa tasse et sa sucrerie devant elle. Elle essaya de faire abstraction de l’expression d’Alanah quand elle prit place. « Je n’aurai dû rester que deux jours. C’est ce qui était prévu au départ.  Mais disons que pas mal de choses se sont passées depuis ... » Elle but une gorgée de sa boisson. Vraiment pas mauvaise, peut-être un chouia trop sucré. La policière ne lui répondait toujours pas. Du bout des doigts, elle arracha un petit morceau de son muffin et le porta à sa bouche. Elle laissa son regard errer sur son environnement. Il y avait une maman, avec sa poussette à jumeaux, qui donnait le biberon à l’un tandis qu’elle agita une peluche devant l’autre. Heureusement que le médecin lui avait rapidement annoncé qu’elle n’attendait qu’un bébé. Un peu plus loin, il y avait un couple qui se tenait la main au-dessus de la table. Près de l’entrée, il y avait quatre filles, de bonnes amies apparemment, qui riaient aux éclats. Elle crut discerner une paire de béquilles dans un coin, juste à côté de leur table. Elle les désigna du menton, à l fois curieuse et désireuse d’entraîner une conversation. « Ce sont vos béquilles ? Vous avez eu un accident de travail ?»

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: have a break, take a coffee ღ alanah + lexie   Lun 7 Oct - 12:18




HAVE A BREAK, TAKE A COFFEE

Bad boys, bad boys whatcha gonna do whatcha gonna do when they come for you? Bad boys bad boys whatcha gonna do whatcha gonna do when they come for you?.


S'il y avait bien une chose dont elle pouvait avoir horreur, c'est qu'on se paye sa tête. Or c'était exactement l'impression que la jeune femme venait de lui donner. Mais au final, c'était surtout à elle qu'elle en voulait. De s'être laissé ainsi attendrir, alors que ce n'était vraiment pas dans son habitude ces choses là. Mais elle avait peut-être là l'occasion de revenir sur sa première décision. Elle donnait une chance à la jeune femme de lui prouver qu'elle avait eu raison d'être clémente. Mais si jamais elle échouait au test, Aly ne se montrerait certainement pas clémente la prochaine fois qu'elle l'arrêterait. Et ce n'était définitivement pas sa condition de femme enceinte qui l'aiderait à s'en sortir. De toutes façons, elle ne comprenait pas pourquoi il fallait se comporter différemment avec une femme enceinte. Après tout, elles l'ont choisi, alors qu'elles assumes. Cela pouvait sembler dur comme façon de penser, mais elle ne s'en excuserait pas pour autant. Après tout, c'était une maladie qu'elle était à peu près sûre de pouvoir éviter, alors bon.

Lorsque la jeune femme s'adressa de nouveau à elle, elle se contenta de lever légèrement un sourcil. Si elle voulait s'asseoir, qu'elle le face. Elle ne l'en empêcherait pas, mais si elle attendait qu'elle lui propose de le faire, elle risquait très certainement d'attendre longtemps. Aly donnait parfois l'impression de n'avoir jamais appris les règles à suivre en société. Mais chez elle, il s'agissait plus d'un refus de les suivre. Si un homme avait l'audace d'entrer dans une école et de tuer des enfants innocents, pourquoi devrait-elle se forcer à rendre un sourire quand elle n'en avait pas envie ? Pourquoi devrait-elle proposer à une femme enceinte de s'asseoir, quand elle n'en avait sincèrement rien à faire ? Sa peur des lieux publics et de la foule qu'on y associe venait peut-être de là d'ailleurs. Ce n'est pas chose facile pour une personne, dont les capacités sociales semblent faibles, de se retrouver entourée d'étranger. Quand bien même le terme étranger était certainement exagéré dans une ville comme Hollsville. Et dans le fond, la plupart des habitants devaient savoir qu'elle était moins sauvage qu'elle ne voulait le laisser penser. Mais Lexie, elle, devait l'ignorer. Elle regarda d'ailleurs la jeune femme s'asseoir, une expression étrange sur le visage. Elle avait espéré que son mutisme ait effrayé la jeune femme et que celle-ci soit aller chercher une place ailleurs. C'était loupé, visiblement. Elle l'écouta alors essayer de l'embobiner. Du moins, c'est ainsi qu'elle prit son explication. Il ne se passait jamais rien à Hollsville après tout, alors qu'est-ce qui avait ainsi pu retenir une étrangère comme elle ? Peut-être que cela avait un rapport avec le bébé qu'elle portait. C'était en tous cas, la seule explication plausible qui venait à l'esprit d'Aly. De toutes façons, elle ne poserait certainement pas la question. Mais son mutisme ne semblait pas suffire à faire fuir Lexie qui enchainait déjà avec une autre question. Cette fois, elle haussa les épaules. « Un petit malin a cru bon de fuir. Je m'en sors avec une entorse, lui avec six mois de prisons. ». Mais l'immobilisation de sa cheville ressemblait presque à de la prison pour elle. Comme tous flics, elle détestait devoir rester derrière un bureau, à remplir la paperasse des autres pendant qu'ils ont le loisir d'aller sur le terrain. Mais elle n'avait pas le choix et puisque sa cheville ne semblait pas vouloir se remettre au plus vite, sa sentence semblait s'allonger de jour en jour. Constatant que Lexie ne partirait pas tout de suite, elle revint sur la décision qu'elle avait prise avant. « Qu'est-ce qui vous a poussé à rester à Hollsville ? Et vous avez fait réparé votre feu au moins, j'espère. ». C'était certainement préférable pour Lexie que ce feu arrière soit réparé, sinon elle risquait de recevoir prochainement un joli pv.  

love.disaster


PS: désolé pour le délais ma belle  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: have a break, take a coffee ღ alanah + lexie   

Revenir en haut Aller en bas
 

have a break, take a coffee ღ alanah + lexie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AROUND THE BONFIRE :: ... And for memory :: Les rps-