AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez pas à nous soutenir en cliquant sur le top-site ou en laissant un petit mot sur bazzart.
le forum ouvre de nouveau ses portes ! n'hésitez pas à nous rejoindre, plein de scénarios sont à votre disposition.

Partagez | .
 

 CAMILLE ∞ ne pas être à sa place ne veut pas dire ne pas s'y sentir bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: CAMILLE ∞ ne pas être à sa place ne veut pas dire ne pas s'y sentir bien   Dim 6 Oct - 20:26




Camille & Sarah

❖ ne pas être à sa place ne veut pas dire ne pas s'y sentir bien.

Assise à côté d'une bande de mecs que je ne connaissais di d'Eve ni d'Adams, je les regardais tour à tour, me demandant bien ce que je faisais là. Moi qui avais prévu de retrouver des amies à une soirée tout à fait quelconque, voilà que je me retrouvais devant de parfait inconnus. Mon regard parcouru lentement les personnes autour de moi, avant de se poser devant le jeu de cartes que je tenait et une nouvelle fois je me demandais pourquoi j'avais accepté ce défi, surtout que je ne connaissais rien au poker. Un léger soupir s'échappa d'entre mes lèvres et mon regard parcouru une nouvelle fois la pièce plutôt mal éclairée et qui n'était, apparemment, pas autorisée à tout le monde. Je ne comprenais donc pas pourquoi la personne se tenant devant la porte m'avait laissé entrée ici. En plus de la tête des hommes qui m'entouraient, je pouvais apercevoir mille et une couleur qui les entouraient et cela était rare que je vois autant de couleur en une seule fois. Du rouge, du vert, du violet, toutes ce mélangé pour donner un drôle d'arc en ciel. Lentement, mes cartes se retrouvèrent couchées sur le tapis de jeu et un très léger sourire apparu sur le coin de mes lèvres et j'attendais patiemment le tour des autres joueurs. L'avantage de ne pas pouvoir parler était que j'étais la plus discrète de l'assemblée et que bien souvent les autres m'oubliaient, ce qui les agaçaient beaucoup que je ramassais au final les dollars qu'ils avaient misés au début de la partie. Comme je leur avais dit au début grâce à mon bloc-note, c'était simplement la chance du débutant et ils allaient très certainement reprendre leur argent avant la fin de la soirée. Enfin, ils pourraient tout récupéré, si je n'avais pas décidé de jouer un peu avec mon don et de me faire quelques dollars gratuitement car cela n'a jamais fais de mal à personne. Plus les minutes passaient et plus mon regard restait encré sur le jeune homme qui m'avait défié au moment où j'étais entrée dans la pièce. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi il avait ça, mais je me doutais bien qu'il espérait pouvoir me plumer parce que je ne pouvais pas dire un mot. En tout cas pour le moment, s'était plutôt le contraire et ça me faisait rudement plaisir, car je mettais une raclée à une bande d'hommes qui pensent tous que le poker est réservé uniquement aux hommes, car d'après eux ce sont les meilleurs menteurs. Je leur souriais à tous, essayant de paraître le plus angélique possible. Finalement, au bout d'une bonne heure de jeu et plusieurs dizaines de dollars en poches, je me levais de ma place pour aller me placer derrière le jeune homme qui m'avait invité à rejoindre la partie et lui planta mon calepin sous le nez pour lui faire comprendre que j'avais envie de quitter cet endroit morbide et qu'il devait donc m'accompagner à ma soirée, vu que j'avais gagné et qu'il avait perdu son pari. Bon, maintenant j'ai envie d'y aller et tu as plutôt intérêt de m'accompagner tout de suite, sinon je risque de piquer une crise ou de plumer encore plus tes copains et je ne suis pas certaine qu'ils apprécient. Je lui fis mon plus beau sourire et remercia muettement les autres participants de m'avoir permis d'apprendre les bases du poker et surtout d'avoir pu m'enrichir rapidement sans lever le petit doigt. Remettant correctement mon sac sur mon épaule après avoir tout rangé dans celui-c, je me dirigeais calmement vers la porte que j'avais ouverte peur de temps avant et j'espérais vraiment que le jeune homme allait me suivre sans répliquer et surtout sans changer d'avis à la dernière minute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: CAMILLE ∞ ne pas être à sa place ne veut pas dire ne pas s'y sentir bien   Lun 7 Oct - 19:26

Des cartes dans une main, une bière à portée de l’autre : c’était le meilleur soir de la semaine, le soir du poker. Il y avait longtemps que Camille s’était mis à ce jeu, d’abord par curiosité, puis c’était devenu une sorte d’addiction. Pas uniquement le jeu et l’appât du gain, mais cette ambiance feutrée qui le rassemblait avec ses amis, chaque semaine sans faute. Il n’était pas du genre à avoir des habitudes, et préférait mener sa vie sans rien planifier pour laisser le hasard décider à sa place, mais le poker, c’était sacré, et c’était la seule chose immuable dans son emploi du temps. La seule chose qui ne réservait pas de surprise autre que celle du jeu qu’il tenait dans ses mains, et que celle des discussions qui partaient au fil de la soirée … Mais aujourd’hui, il y avait pourtant eu une surprise, et de taille. Une demoiselle s’était infiltrée dans leur petit groupe très fermé, débarquant au milieu d’eux comme une fleur. Généralement, les habitués du bar Witter ne venaient pas jusque dans l’arrière salle, et les Witter elles-mêmes avaient fini par comprendre qu’au moins le mardi, elles devaient laisser leur petit frère tranquille. Il était donc extrêmement rare que quelqu’un entre et les dérange, et c’était la rareté du fait – en plus du très joli visage de l’intruse – qui avait poussé Camille à prendre les choses à la plaisanterie plutôt que s’en agacer. Il ne savait rien d’elle, et il doutait que la moitié de ce qu’elle avait dit – ou écrit pour être plus précis – soit vrai, mais ça n’avait finalement guère d’importance. Il lui avait proposé un marché : elle jouait quelques parties avec eux, et il s’engageait ensuite à la ramener là où elle devait se rendre. Il n’y avait aucune mauvaise intension dans cette proposition, juste l’esprit éternellement joueur d’un jeune homme qui n’avait pas tout à fait terminé de grandir, et qui ne pouvait pas laisser passer une occasion pareille de rire un peu. Parce qu’il était persuadé de rire en l’invitant à leur table. Aux dépends de la jeune fille, bien sûr. Elle disait ne pas savoir jouer, et il l’avait crue – c’était rare qu’une fille connaisse réellement le poker. Il lui avait fait une place, certain qu’elle se ferait rapidement plumer, mais encore une fois, il n’y avait rien de bien méchant là-dedans. Lui-même s’était fait avoir bien des fois avant de saisir les subtilités du jeu, et se moquer des débutants était dans l’ordre des choses, non ? Le problème, c’était qu’elle ne se faisait pas plumer. Loin de là. Avec son visage angélique et ses yeux de biche, elle était l’innocence même, mais elle cachait des trésors de ruse derrière cette façade, et elle empocha rapidement les mises comme une vraie professionnelle. Et pour parler franchement, ça commençait à agacer Camille, qui ne voyait plus grand-chose de drôle là-dedans. Il ne voulait pas d’une nouvelle adversaire vorace, il voulait pouvoir étaler ses talents devant une petite nouvelle, et lui montrer qu’il ne suffisait pas de vouloir jouer, pour pouvoir jouer. Peine perdue. Mais finalement, elle se leva et lui mit son carnet sous le nez, sonnant la fin de cet intermède légèrement humiliant. Elle ne se montrait ni humble, ni réservée, malgré son silence les mots qu’elle avait couché sur le papier sonnaient comme une nouvelle moquerie pour Camille, mais il haussa finalement les épaules. Elle avait retourné le jeu contre lui, il serait bon joueur et il allait l’accepter. Elle lui avait fait exactement comme il avait souhaité lui faire, après tout … « Pas besoin de passer par les menaces, je tiens toujours mes promesses, contrairement à d’autres. » Râla-t-il pour la forme, tout en se levant, pas vraiment désireux de prolonger l’expérience. « Je ramène la demoiselle, ne finissez pas les bières avant que je revienne ! » Il n’était pas sûr que l’avertissement ait vraiment été entendu par ses potes, mais il était par contre certain que la réserve de bière de sa sœur aînée ne risquait pas de se tarir aussi facilement : aussi danger, donc. Il pouvait partir et revenir sans crainte. Il suivit la jeune femme à travers le bar, puis à l’extérieur, et se dirigea vers sa voiture. « Pas mal du tout, pour une débutante. Tu es sûre que tu n’avais pas de cartes dans les manches ? » Demanda-t-il soudain en louchant très fortement vers les bras de Sarah. « Les cartes dans les manches, ou bien tu t’entraînes tous les dimanche soir sur internet. Dans tous les cas, c’est pas beau de mentir. » Ajouta-t-il avec un grand sourire moqueur, qui laissait clairement sous-entendre qu’elle parlait à un maître en la matière. Il n’était pas vraiment bien placé pour donner des leçons …
Revenir en haut Aller en bas
 

CAMILLE ∞ ne pas être à sa place ne veut pas dire ne pas s'y sentir bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille
» Camille Kovenbourg [Abeille]
» Hasard - Jour 3 : Oups... [Genesis.Camille.Finnick]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AROUND THE BONFIRE :: ... And for memory :: Les rps-