AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez pas à nous soutenir en cliquant sur le top-site ou en laissant un petit mot sur bazzart.
le forum ouvre de nouveau ses portes ! n'hésitez pas à nous rejoindre, plein de scénarios sont à votre disposition.

Partagez | .
 

 I’m proud of what I’ve become for her {Alec}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: I’m proud of what I’ve become for her {Alec}   Jeu 26 Juin - 22:08

Le réveil avait été aventureux. Bien endormie au plus profond de son lit, sous une couverture bien chaude malgré qu’il ne fasse pas froid en cette saison, la jeune américano-russe rêvait à d’autres horizons. Toute la nuit durant, même si elle avait été en réalité très courte, car elle s’était couchée très tard, ou tôt selon la façon dont on voyait cela, Talya avait rêvé à la même chose. Il n’était pas rare que ce rêve revienne, parfois même plusieurs fois dans la même nuit. La jeune femme était perdue, dans un couloir sans fin, sans moyen d’en sortir, aucune échappatoire possible. Mais ce matin, bien qu’il fût brutal, l’échappatoire arriva. Une échappatoire d’environ un mètre, pour quelque chose comme une quinzaine de kilogrammes qui aux aurores sauta sur le lit de sa tante. Sortie très brutalement de son rêve – ou de son cauchemar – par un « Tetushka ! » crié au plus fort par Sofia Jarkov, son adorable nièce qu’elle avait pour la nuit, alors qu’Alec, son frère aîné et père de Sofia, était de garde toute la nuit. En somme il n’était pas rare que Talya ait sa nièce à garder, et les réveils brutaux comme celui-ci étaient finalement monnaie courante. Dans un russe des plus parfaits, la petite Sofia souhaita un bon réveil à sa tante, avant de lui demander de courir au petit-déjeuner pour manger un peu de smetannik, un fameux gâteau russe que la jeune femme avait fait la veille. « Cours à la cuisine, j’arrive. » lui avait lâché la tantine alors que la petite repartait en courant en criant « Ouaaaais ! Heimdall Fenrir, venez ! » ordonna la petite fille aux deux chiens de Talya. La brunette lâcha un soupir avant de retomber sur son lit. Pourtant il fallait qu’elle se lève, tant pis si la nuit avait été courte, tant pis si ses cauchemars l’avaient rattrapée cette nuit, ce qui était important à cet instant précis, c’était Sofia.

La jeune femme se leva enfin, et descendit les marches de sa mezzanine alors que Sofia à la cuisine s’affairait déjà à préparer son chocolat et celui de sa tante. Dans une ambiance des plus décontractées, les deux demoiselles prirent leurs petits-déjeuners, en riant fortement, en racontant quelques anecdotes concernant Alec, et Talya prit soin d’interdire à Sofia de donner du gâteau aux deux chiens. La jeune femme savait que sa nièce voulait toujours leur faire tout goûter, et il fallait que Talya soit attentive pour éviter qu’elle ne donne quelque chose de mauvais aux deux compagnons canins. Après un petit-déjeuner copieux, il fallait désormais passer à la douche. Talya laissa faire la petite, en lui rappelant que si elle avait un quelconque problème il suffisait de l’appeler. La brunette laissa sa nièce s’occuper d’elle-même, restant tout de même à l’affût en cas de problème, puis elle vaqua à ses occupations. Il lui fallait ranger un peu avant qu’Alec n’arrive, notamment les affaires de la petite. En attrapant le doudou de sa nièce, Talya ne put s’empêcher de sourire. Ce qu’elle était heureuse d’avoir une nièce comme elle, et heureuse que son frère lui confie aussi souvent. Même si elle ne parlait plus de la période où elle s’était droguée, si elle n’évoquait plus sa dépendance passée, une chose était pourtant certaine pour Talya. Avec Sofia dans sa vie, jamais plus elle ne replongerait, jamais elle ne pourrait s’abaisser à être de nouveau ce qu’elle était durant son adolescence. Elle était fière d’être un exemple pour Sofia…. Sofia qui laissait un peu trop couler l’eau d’ailleurs.

« Pas des heures la douche, printsessa ! » Cria-t-elle alors qu’elle ramassa un autre jouet. Alec ne devrait plus tarder maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: I’m proud of what I’ve become for her {Alec}   Ven 27 Juin - 11:30

Le soleil avait déjà pointé le bout de son nez lorsqu’Alec quitta la caserne. En père célibataire, il n’était pas frillant des gardes de nuit mais elles rapportaient le double que celles de jour et la somme était assez satisfaisante pour qu’il accepte de sacrifier ses soirées. Heureusement pour Alec, la nuit avait été plutôt calme et lui avait permis de fermer les yeux le temps de quelques heures. Assez de temps pour tenir une nouvelle journée en compagnie de son adorable mais surexcitée de fille. En un rien de temps Alec se retrouva au pied de l’appartement de sa sœur, qui avait l’avantage de se trouver a à peine cinq minutes de la caserne. C’était Talya qui en son absence avait la charge de sa fille. Depuis le départ de Madison, c’était elle la présence féminine auprès de sa fille, à défaut d’avoir celle de sa mère auprès d’elle. Talya était bien plus qu’une tante pour Sofia, quant à Alec, il faisait suffisamment confiance à sa sœur pour lui confier son bien le plus précieux au moins deux soirs par semaine. Sa sœur et lui se faisaient aussi assez confiance pour se donner leurs doublés de clés respectifs. « Salut pas belle. » Finit-il par dire une fois rentré dans l’appartement. Sa sœur était seule dans le salon et apparemment occupée à ranger les affaires de Sofia. Comme tout enfant, la petite avait pris la vilaine habitude de tout déballer sans jamais rien ranger. Une habitude qu’Alec espérait corriger au plus vite. Alec s’approcha de sa sœur et l’embrassa sur le front, sa façon à lui de la remercier de sa présence. « Cette fillette fait à peine un mètre et elle arrive à m’exploser mes factures d’eau. » Lâcha Alec en entendant au loin l’eau de la douche coulée. Si seulement il avait eu un fils, au moins avec lui pas de problème de douche trop longue, il aurait refusé d’en prendre. Alec pouvait bien râler mais au final, sa fille, il ne l’échangerait contre rien au monde. Madison l’avait bien rendu clair en partant, c’était SA fille, à lui seul. Alec aida sa sœur à ranger les restes des affaires et quand ils eurent fini, la fillette arriva. Comme à chacune de leurs retrouvailles, elle sauta dans les bras de son père. « Moya doch’ ! » Une nouvelle fois, c’était sa fille. La petite lui sourit allégrement. « Papa tu me fais mes couettes ? » Alec lança un regard affolé à sa sœur qui amusée par la situation secoua légèrement la tête. « On va laisser Tatie Talya s’en occuper, tu sais combien Papa est nul pour ça. » Nul n’était pas franchement le mot. Il avait bien essayé de la coiffer étant plus jeune, et moins exigeante, mais le résultat était toujours catastrophique. Alec regarda la petite fille prendre place entre les genoux de sa tante, assise sur le canapé. « Papa m’a appelé hier, il veut nous voir. » Sous le regard surpris de sœur, il reprit. « Et me demande pas pourquoi, j’en sais rien du tout. Tu le connais c’est pas un grand bavard. » La relation entre les deux enfants et le père n’était plus ce qu’elle était et rares étaient les occasions où ils se retrouvaient tous les trois ensemble. Aussi, que la proposition vienne du paternel avait de quoi les étonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: I’m proud of what I’ve become for her {Alec}   Ven 27 Juin - 17:15

Ramassant un autre doudou de sa chère nièce, Talya ne put s’empêcher de sourire. Bon sang, ce qu’elle aimait cette petite, cet ouragan si on en jugeait par les jouets et peluches sur le sol. Mais malgré le bazar qu’elle semait systématiquement, Talya ne la grondait jamais. À elle seule, elle mettait plus de foutoir que les deux chiens réunis, mais qu’importe, Talya était trop heureuse de l’avoir auprès d’elle, alors elle laissait passer certaines choses, comme le désordre. Oh bien sûr, elle savait se montrer autoritaire quand il le fallait, c’était la tatie cool mais pas laxiste. Tandis qu’elle attrapait un autre jouet, la porte d’entrée se fit entendre, et très gentiment Alec la salua. « Salut pas beau. » Répondit-elle sur le même ton que son frère. Il vint lui déposer un baiser sur le front, un geste affectif installé entre eux depuis de nombreuses années. Contrairement à leur père strict, qui avait perdu de son capital affectif avec les années de ses enfants, les deux avaient su rester affectueux l’un envers l’autre. L’aîné se plaignit alors de sa fille, même si ce n’était pas vraiment une plainte, Talya le savait. « Tu as oublié la transformation de la salle de bains en piscine. » Ajouta Talya en riant. « Un jour je vais finir par oublier et me gameller dans la salle de bains après son passage. » Puis la petite fit irruption dans la pièce, sautant dans les bras de son père comme s’il était parti des semaines durant. Talya ne put que sourire en les observant tous les deux, tellement heureux d’être ensemble. La cadette savait à quel point Sofia était importante pour lui, encore plus qu’elle ne l’était pour elle certainement. Lorsque la petite réclama des couettes à son père, Talya réprima au maximum son sourire face à la panique totale de son frère. Elle savait que son frère n’était pas fait pour les couettes, et elle avait déjà pu voir le carnage dont il était capable. Elle fit un petit signe de tête positif, bien sûr qu’il pouvait s’appuyer sur elle. La petite vint alors se caller sur les genoux de sa tante qui s’affaira doucement, coiffant la petite fille alors qu’Alec lui lâcha une information qui ne manqua pas de la surprendre. Leur père souhaitait les voir ? Talya aurait juré qu’il n’avait plus eu l’envie de la voir depuis cette fois où elle avait ouvert les yeux dans un hôpital, suite à une overdose. C’est ainsi que le père et le fils avaient appris que Talya se droguait, et la jeune femme était sûre que même après six ans sans avoir touché à quelque chose, même s’il avait marqué le coup l’an dernier pour ses cinq ans en lui offrant les deux chiens, il n’avait pas tant que ça envie de la voir. Il restait le père déçu par sa fille, et Talya ne croyait plus pouvoir y remédier maintenant. « Moi il ne me veut plus rien, tu le sais très bien. » Lâcha-t-elle, amère. « Ce n’est pas pour rien que c’est toujours toi qu’il appelle. » Ajouta Talya tandis qu’elle terminait la première couette de sa nièce. Talya savait pertinemment qu’elle avait foiré sur toute la ligne lors de son adolescence, elle s’était droguée, avait fait une overdose, fuit la désintoxe, s’était faite arrêter par la police, et ce n’était qu’après cela qu’elle avait finalement réellement fait sa cure, et qu’elle était sortie sevrée, et prête à reprendre sa vie en main. Elle avait des erreurs, mais elle avait payé, elle remboursait même l’argent de ses amendes dues à la drogue et les cures que son père lui avaient payées, autant les deux qu’elle avait abandonnées que celle qu’elle avait terminée. « Pourquoi tu dis que grand-père il veut pas te voir ? » Demanda la petite Sofia. Talya déposa un baiser sur le crâne de son adorable nièce. « C’est une histoire que je te raconterai quand tu seras plus grande, ma puce. » Elle ne comptait pas cacher ce qu’elle avait vécu à sa nièce, mais elle lui parlerait quand elle serait en âge de comprendre. La petite fille se contenta de la réponse, et comme si Fenrir avait senti le malaise de sa maîtresse, il était venu occuper la petite fille pour qu’elle soit plus intéressée par lui que par les paroles de son père et sa tante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I’m proud of what I’ve become for her {Alec}   

Revenir en haut Aller en bas
 

I’m proud of what I’ve become for her {Alec}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ginny ¤ Ginger & Proud
» (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud
» RAVEN ▬ Mutant and proud.
» The Mafia
» + BUCKEYES AND PROUD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LEWISBURG :: Newton Crescent :: SOCIAL HOUSING :: #709 ◈ appartement de Talya Jarkov-