AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez pas à nous soutenir en cliquant sur le top-site ou en laissant un petit mot sur bazzart.
le forum ouvre de nouveau ses portes ! n'hésitez pas à nous rejoindre, plein de scénarios sont à votre disposition.

Partagez | .
 

 ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❖ It's all about the choices you made
avatar

› MESSAGES : 177
› AVATAR : nobody.
› PSEUDONYME : life in ashes.
› CRÉDITS : wayland
› BANK ACCOUNT : 332


✰✰✰
› ÂGE:
› CARNET DE CONTACT:
› DISPONIBILITÉ:

MessageSujet: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Jeu 3 Juil - 23:17




HAPPY INDEPENDENCE DAY
l'Amérique en fête

❖ ❖ ❖



Dans les allées du parc, les rires cristallins des enfants résonnent, au rythme du violon déchaîné. Aujourd’hui n’est pas un jour ordinaire, les cloches sonnent le quatre juillet, jour de l’indépendance de notre si belle nation. Envolés, les Français, les Anglais et tous les autres, ceux qui ont un jour prétendu faire de nous leurs sous-fifres ! Aujourd’hui, nous sommes libres citoyens. Aujourd’hui, nous dansons notre liberté.

Les tables, installées tout autour de l’estrade montée pour l’occasion, n’attendent plus que les convives. Dressées au milieu des herbes folles, elles semblent protégées par les majestueux arbres, tels d’épais rideaux dissimulant l’endroit du Mal absolu. Ici, les cauchemars poisseux disparaissent et les rêves délicats les remplacent. La ville efface le temps d'une journée les horreurs vécues et les cicatrices à peine refermées pour n’être plus qu'allégresse. Les femmes ont revêtu de vieilles robes et les hommes sont en simples bras de chemise. Quelques musiciens enchaînent les balades aux paroles passionnées et la voix de la chanteuse s’élève pour réchauffer les âmes meurtries et panser les anciennes blessures. Éparpillés aux quatre coins, les souvenirs déchirants ! L’été arrive et avec lui, la promesse de lendemains meilleurs et d’amours naissants. Les lampions aux couleurs de cette si noble Amérique brillent dans la nuit, les bougies éclairent les fanions colorés. Une grande piste de danse a été installée spécialement dans l'herbe folle coupée pour l'occasion. Tous les habitants sont invités à fouler le sol, à pénétrer ce sanctuaire presque magique. Et les jupes virevoltent. Et les rires jaillissent. Et les buffets se vident.
Aujourd’hui, nous crions notre joie d’être de fiers Américains !


(plus de détails ici)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life.bbfr.net
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Ven 4 Juil - 9:52

Happy Independence Day 2014



Madison s’était retrouvée là un peu par hasard. Elle n’avait pas de cavalier mais ressentait le besoin de se rendre à ce bal, tandis que la nuit tombait,, même si elle n’était pas la bienvenue. Qui sait ? Elle rencontrerait peut-être des gens qui la comprendraient, qui l’aimeraient ? Ou au moins, qui ne se soucieraient pas de son passé ? Ce soir-là, en tout cas, sonnait comme une renaissance. Une promesse de lendemains meilleurs, avait-elle entendu. Cette expression avait beau la faire sourire, en tout cas, elle avait joué le jeu à fond ! Revêtue d’une longue robe pailletée symbole des années 20, elle avait soigneusement coiffé ses cheveux en de belles boucles blondes vintage qu’elle avait accessoirisé par un headband assez voyant.  Elle semblait différente, tellement différente. Plus sereine, peut-être. Prête à s’amuser comme il se doit et à fêter dignement un 4 juillet. Ce n’était tout de même pas l’indépendance tous les jours et Lewisburg souhaitait célébrer cette soirée comme il se doit !
En arrivant dans le parc où tout devait se jouer, elle aperçut déjà des gens amassés. Des gens qui discutaient allègrement, se retrouvaient en hélant, riaient, s’élançaient déjà sur la piste de danse comme si plus rien d’autre ne comptait. Les enfants couraient joyeusement entre les tables installées et l’ambiance lui mettait du baume au cœur. Oui, peut-être que finalement, elle y arriverait. Après tout, aujourd’hui, elle n’était plus simplement Madison Kingsley, non. Elle était Madison des années 20 et était impatiente de découvrir les autres en costume ! Les robes arborées par les filles étaient somptueuses et les garçons, eux aussi, n’étaient pas en reste. Tout le monde avait joué le jeu à fond et cette initiative prouvait la cohésion qui régnait à Lewisburg plus qu’ailleurs. Ici, dans cette petite ville marquée par un événement tragique, on se serrait les coudes. On se connaissait souvent depuis l’enfance. Chaque lieu, même le plus ordinaire, était empreint de tant de souvenirs ! Alors oui, cette fête tombait à point nommée. Avec un sourire satisfait aux lèvres, Madison, transformée, s’avança dans l’arène.
Evidemment, Madison restant tout de même Madison, en marchant d’un pas de conquistador en direction du buffet, prête à s’enfourner tous les petits-fours disponibles avant que ceux-ci ne disparaissent, elle manqua de percuter de plein fouet quelqu’un et lui bouscula simplement l’épaule. Bon sang ! Elle ne pouvait pas se comporter normalement pour une fois ? « Oh… Oh pardon, j’suis désolée, je vous avais pas vu… J’vous ai pas fait mal ? » Sûrement pas, avec sa force de mouche atrophiée. Mais il valait mieux demander tout de même, par politesse. Et éviter de s'attirer de nouveaux ennemis ce soir-là.
Revenir en haut Aller en bas
◈ we are the beloved queens.
avatar

› MESSAGES : 145
› AVATAR : Ellen Page
› PSEUDONYME : marie (wayland)
› DOUBLES : Frankie l'adorable flic
› CRÉDITS : astoria (avatar.)
› BANK ACCOUNT : 254


MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Ven 4 Juil - 17:00

Happy Independence Day 2014

« ALLEZ AURIIIIIE ! » Impatiente, la petite brune tapa du pied devant la porte grand ouverte de la chambre de son amie alors que celle-ci enfilait sa robe. Pas aussi classe que la sienne d'après Kira, mais ça n'avait pas d'importance. Ce n'était pas un concours de mode comme le lui avait rappelé Jules alors qu'elle le traînait de force dans les magasins de Lewisburg. Cependant elle était consciente qu'en tant que personnalité de la radio locale elle se devait d'être plutôt présentable. Surtout qu'elle rencontrerait peu être un prince charmant, entre deux verres d'alcools et trois tentatives de retenir Aurora d'en boire un seul. La soirée du 4 juillet était toujours une occasion de bien rire entre copines, pourquoi pas cette année ? Surtout que le thème était des plus aguicheur cette année. Avec sa robe à sequins rose et son bandeau à plumes elle était loin de passée inaperçue. Une tenue pas très réfléchie qu'elle adorait pourtant. Les cheveux attachés en un chignon lâche, des bracelets s'entrechoquant dans un bruit de clés aux deux bras et des talons hauts la faisant soudainement sembler plus grande, elle était prête à faire la fête au nom de sa belle Amérique. Les deux amies étaient arrivés ensembles, riant déjà de bon cœur, et sans lâcher son amie elle se dirigea vers le bar, le regard fouillant le parc à la recherche de visages connus ou, innocemment, de garçons avec qui danser jusqu'au bous de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Ven 4 Juil - 21:05

Take me outside, sit in the green garden.

Le thème avait été annoncé des jours avant. Toute la ville avait eu le temps de se parer de ses rivières de faux diamants, roucoulait dans un nid de jazz, une bulle de charleston. Ce soir, ça allait être … intéressant. Dans le sens cannibale du terme. A la soirée, toutes les filles allaient être déesses, et tous les hommes demi-dieux. Oui, les femmes sont supérieures aux hommes. Nous étions des mantes religieuses de la mode, chacune ayant religieusement regardé Gatsby avant de venir. Les mecs n’avaient qu’un veston à porter en plus d’un traditionnel trois-pièces. Mais nous ? Il nous fallait des perles d’ingéniosité et des plumes de créativité.
Surtout, en mettre un maximum, pas comme de nos jours. Je devrais être interrogée sur les années 20, à l’université. Là, j’étais sûre de cartonner, d’avoir mon diplôme. Mais malgré mes efforts pour m’y préparer, l’ambiance de la soirée organisée et tout le reste … Je craignais que malheureusement, ce qui allait suivre allait être un millier de fois plus sanglant, et qu’il allait être question de libération plus que de prohibition. Détail intéressant, d’ailleurs, de cette soirée à contre-sens. On fêtait l’Independence Day en célébrant l’une des périodes les plus restrictives des siècles derniers ...

Mes bases de l’Independance Day n’étaient pas si mauvaises que ça, pas vrai ?
Elles étaient sûrement pitoyables. Mais au moins, j’étais dans de bonnes conditions pour … apprendre. Je crois. Si l’on oubliait la musique, l’ambiance, les têtes connues … C’était parfait. Mes doigts virevoltaient sur les colliers de perles autour de mon cou, s’amusant du bruit que mes bracelets faisaient en les rencontrant. Des vestiges argentés apparaissaient dans ma chevelure retenue en un chignon flou. Et pourtant si travaillé. D’ailleurs, c’était le sentiment général de ma tenue. Simple au premier abord, comme ma robe noire, mes petits talons noirs également. Et pourtant, on s’apercevait que la robe arborait de nombreux longs fils noirs, prêts à se mouvoir à chacun de mes mouvements.
Mouvements inutiles.
J’avais arraché l’occasion parfaite, récolté son consentement. S’amuser de A à Z sans passer par la minute culture n’était pas au programme. Pourtant, je sentais que ce cours-ci allait être … différent. Curieux, dans un sens. J’avais hâte de le voir déguisé, sous la carapace dorée d’un homme des années 20. Dans un naturel dénaturalisé. Et finalement, sa silhouette apparut à l’entrée du parc, alors je me rendis vers lui, me faisant petite, attendant un quelconque signe d’approbation malgré un large sourire sur mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Ven 4 Juil - 21:42

Happy Independence Day 2014

Mon seul espoir, c'est qu'il n'y ait pas de feux d'artifices, de bangs forts perturbants la nuit, pas de détonation réveillant en moi des souvenirs enfouis.

Aujourd'hui, c'est la fête de l’Amérique.  Je me dois donc de feindre fierté et bonheur d'être de mon pays, tout comme mes concitoyens. Il faut que je participe, que je me mêle a une foule de gens à la mémoire trop courte; J'en ai fait la promesse a ma voisine, Miss Savoy. Pour ce faire, j'ajoute a mon uniforme de travail bretelles, fedora et grimace radieuse – C'est  le mieux que je puisse faire pour rappeler les années vingt : un look de pauvre mafieux.

Mon reflet n'a rien de Gatsby le magnifique. J'ai l'air d'un éditorialiste de magasine masculiniste, d'un enfant trop grand dans les pantalons de son petit frère. J'ai peut-être mal compris la thématique, mon esprit l'à peut-être inventé. C'est peut-être sa manière a lui de me renvoyer dans le temps d'une paix. Dans les années folles, celles de l'extase d'avoir survécu et de la réparation des cœurs blessés. C'est possiblement un message, je dois retourner aux sources, vivre pleinement l’accalmie, du moins jusqu'à la prochaine tempête.

Ou encore, ce n'est qu'un thème incompris par un homme peu cultivé.

J'aimerais de tout coeur rester tamis dans mon coin, chez moi, en sécurité, mais  j'ai donné ma parole; j’attrape alors gilet et veston, puis fait mon chemin jusqu'au parc, métamorphosé pour l'occasion.

Je remarque d'abord de la musique, cachée par les voix des habitants déjà présents. L'artiste ne semble pas déstabilisée par le peu d'attention qu'on lui porte.  Je détourne le regard. Sur les tables, des lampions dont les flammes trouveront la mort à la première trace de vent. Je baisse les yeux. Tout cela, ce n'est qu'une mascarade. Un masque pour cacher la boue, la crasse, les vers qu'on trouve ici lorsqu'on est quelque peu attentifs. Découragé par mon propre désespoir, je prend place à une table reculée où je me met à rêver d'anonymat et de feu de Bengale,  seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Ven 4 Juil - 21:43

Rise to the top of the world, America America, don't you cry
Lift me up Give me strength to press on

☆ ☆ ☆
Elle court depuis quelques heures déjà. Son front est en sueur. Sa respiration est rapide. Ce n'était pas dans son habitude de se lever tôt préférant courir au coucher du soleil, l'air frais glissant sur sa peau. Elle courut le long des routes et entendit des bruits de klaxons entre deux musiques. Elle n'y prêta pour l'instant aucunes intentions. En se jour d'indépendance, elle aurait voulu passer la journée en compagnie de sa famille. Retourner dans l'Iowa et fêter ça dignement avec ses amis. Hors, le cabinet médical avait besoin d'elle ici. Au cas si on aurait besoin d'elle dans la journée. Elle n'était pas dans l'optique de se rendre au regroupement et se joindre à la fête. Mais elle était là, assise à son bureau, le début d'un rêve. Le silence était insoutenable dans le cabinet. Tout le monde était partis faire la fête la laissant là seule attendant les premiers cas qu'ils soient soûls, désinvoltes ou éraflés.

Le monde arrivèrent peu à peu au parc. Ils commencèrent à s’écaffer à ce jour. Ils étaient heureux et libres depuis quelques siècles. Sa robe fluide bleue claire marquée à la taille et sa besace sur l'épaule, elle s'assit tranquillement sur une balançoire loin de la foule. Elle resta à contempler une globalité du parc se balançant doucement. Au final elle avait cédé. Elle n'était pas particulièrement habillée dans le thème. Mais elle savait faire la différence. Pour elle. A vrai dire, elle ne se sentait pas vraiment d'ici. Elle ne l'était pas. Pourquoi partager leurs bonheurs alors que le sien est ailleurs. Elle se le demandait. Elle aperçu Madison au loin. Elle ne l'avait plus recroiser depuis notre arrivée ici. Leurs conversations lui manquait. Elle espère que sa vie devenait moins délicate et plus stable. Elle savait. Elle lui avait dit mais Rapahaëlle ne jugeait pas. Elle hochait la tête, comprenait et essayait de conseiller à l'époque. Mais elle était mal placée pour le faire maintenant, complètement paumée. Les enfants l'entouraient. Ils jouaient autour d'elle. Ils souriaient. Elle regardait autour d'elle faisant attention à tous gestes brusques. Elle balançait ses pieds au rythme de la musique, sans s'en rendre compte. Serait-elle en train d'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Sam 5 Juil - 1:30

Happy Independence Day 2014

Aurora avait sauté de joie en apprenant le thème de la soirée du 4 juillet. Et non au sens métaphorique du terme, elle avait vraiment fait une danse de la joie. Les années 20, c'était sa période. Son époque. Si vous lui demandiez ce qu'elle ferait si elle avait la possibilité de voyager dans le temps, elle n'hésiterait pas une seule seconde et choisirait de retourner directement aux années 20. Mais quitte à choisir, autant choisir le mieux. En soi, les années 20 à Paris, au milieu des artistes américains exilés en France. Un voyage dans le temps à la manière de Woody Allen dans Midnight in Paris. Rien que pour le plaisir de rencontrer Hemingway et le couple Fitzgerald, de passer ses journées entre la librairie de Sylvia Beach et l’appartement somptueusement décoré de toutes sortes de tableaux de Gertrude Stein et de son frère Léo, tout en allant danser le charleston sur un délicieux son de jazz une fois la nuit tombée, et peut être croiser Joséphine Baker. Aurora avait lu trois fois A Moveable feast de Hemingway, quant à Gatsby le Magnifique, elle l'avait lu un nombre incalculable de fois, s'amusant même à faire des analyses comparées avec les adaptations cinématographiques. Autant dire que cette époque la passionnait.
Ce soir-là, elle avait opté pour une robe noire pailletée souple et non près du corps, l'avantage du style vestimentaire de l'époque : les robes n'étaient pas aussi moulantes que les robes de soirée d'aujourd'hui. Avantage très important pour Aurora qui ne s'était toujours pas habituée à la nouvelle poitrine généreuse que lui apportait sa grossesse. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir, inspecta son chignon aux retombées bouclées et retenu par un headband noir puis passa ses doigts sur son long collier à perles. Enfin, elle se tourna vers une Kira impatiente au bord de l'implosion et sourit en la voyant. « Tu ressembles comme deux gouttes d'eau à Daisy Buchanan, comme ça ! »
Le parc était d'une beauté à couper le souffle, les organisateurs s'étaient donnés à fond. La musique baignait partout dans l'atmosphère, la foule était déjà importante pour ce début de soirée, la fête avait commencé. Aujourd'hui était une journée importante pour les États-Unis, Aurora avait toujours célébré le 4 juillet avec le même engouement. Elle regarda distraitement les visages environnants, en reconnaissant certains et en fuyant d'autres. Il y avait certaines personnes qu'elle ne souhaitait absolument pas croiser au cours de la soirée. S'approchant avec Kira d'une table recouverte de nombreuses coupes de champagne, Aurora sourit toute seule en soulignant le paradoxe de la soirée : un thème sur les années de la prohibition et pourtant de l'alcool à flot. Dommage pour Aurora qui devrait tout faire pour résister à la tentation brulante d'avaler quelques gorgées de ces boissons, alors qu'elle comptait sur le choix des années 20 pour ne croiser aucune boisson alcoolisée. Loupé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Sam 5 Juil - 13:50

« Tu es sûre que tu veux aller là bas ? » demanda Dex en faisant une grimace quand sa fiancée lui fit les gros yeux pour lui signifier que oui, en effet, ce n’était guère négociable. Il réprima un grognement d’embêtement. « Allez vieil ours, tu peux bien sortir de ta tanière le temps d’une soirée. » lui répondit-elle, en s’approchant de lui pour ajuster le col de sa chemise. Elle se retourna et attrapa sa veste de costard bleu marine qu’elle lui tendit avec un sourire encourageant. « J’ai envie de m’amuser ce soir et de voir du monde, fais donc un petit effort » Oui, il ferait bien un petit effort. Il toussa discrètement. Une toux qui lui rappelait qu’il ne pourrait pas continuer éternellement à faire semblant. Il faudrait bien qu’il en parle un jour à sa fiancée, celle qu’il risquait de quitter bien contre lui d’un moment à l’autre de manière définitive. Cela faisait plusieurs jours, depuis leur arrivée dans la ville américaine, qu’il se demandait comment il était censé gérer la situation : l’annoncer à sa fiancée, au risque de se voir obligé de suivre le traitement ? La quitter sans ne rien lui dire de sa maladie et s’éclipser pour ne pas lui faire trop de mal ? Se marier pour être certains que ses propres biens lui reviennent ? Il se secoua la tête, manière de se secouer les idées. Il devait tâcher de profiter de la soirée – ou au moins de faire semblant – et il repenserait à tout cela dès le lendemain.  Il rendit son sourire à sa fiancée et enfila la veste de costard… Allons-y rentrons dans le bain de la petite société américaine.

La municipalité avait organisé un lieu assez sympathique. Dex le fit remarquer à sa fiancée qui tenait son bras dans sa robe noire – elle était belle à mourir. Cette pensée vint pincer son cœur un peu plus. Il ne devait pas y penser. Il regarda autour de lui, espérant se changer les idées. Il y avait déjà beaucoup de monde et tous semblait afficher un sourire étincelant. Pouvaient-ils être tous véritable ? Il semblait de mise que lui aussi arborasse des lèvres tirées. Pourtant, voilà qu’il n’avait guère envie d’être tout à fait convenable. Face à tous ces sourires pincées et à ces tenues tirées à quatre épingles, une humeur taquine le prenait. Sa fiancée le laissa pour aller dire bonjour à quelques personnes et il alla chercher une coupe de champagne près d’une femme inconnue (LIBRE). « Bonsoir. » On commençait par du convenable. « Votre tenue est magnifique, en toute honnêteté. » Un peu de flatterie. « J’avoue avoir hésité quelque peu pour la mienne… Ce n’est guère facile dans mon cas » Il insista sur le ‘mon cas’ pour que la personne l’interroge, chose qu’elle n’allait guère manquer de faire, il n’en doutait pas. « Il faut faire des choix… Mais ce n’est guère simple, vous comprenez » Un peu de mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Sam 5 Juil - 16:54

happy independance day
TOPIC COMMUN

J'avais beau être partie pendant cinq longues années, c'est comme si rien en ville n'avait changé. Oui, Lewisburg n'avait pas changé. Il y avait toujours ces mêmes allées, toujours ces mêmes maisons, et ces mêmes habitants. J'avais presque l'impression d'être revenue au point de départ, de n'être jamais partie. Plus que jamais, je me rendais finalement compte que la ville m'avait manqué. J'y avais vécu tellement de choses, et j'y avais la plupart de mes souvenirs, en plus de ma famille, et d'amis. Être partie cinq ans m'avait fait croire que je n'avais besoin de rien ni personne, que je n'avais pas besoin de m'attacher à un endroit pour être bien, et que j'avais la possibilité de pouvoir me sentir chez moi partout. J'avais vécu dans une illusion, une utopie. Il n'y avait pas plusieurs chez soi, c'était idiot de penser qu'on pouvait être parfaitement bien partout, qu'un endroit n'avait pas plus d'importance qu'un autre, que tout était exactement pareil n'importe où. J'avais enfin l'impression de reprendre ma vie en main. Nouvel appartement, nouveau métier, nouvelles connaissances, j'avais longtemps cru que c'était en partant le plus loin possible que je trouverai tout ça, et jamais je n'avais imaginé que ce n'était pas l'endroit où j'étais qui devait changer, mais qui j'étais et ce que je voulais.

Le jour de l'Indépendance des Etats-Unis me rendait plus patriotique et aimante de mon pays que jamais. J'avais fêté ce jour dans cinq villes différentes depuis les dernières années, mais rien ne valait la grande fête que s'acharnaient à préparer chaque années les habitants de Lewisburg. J'avais retrouvé dans la maison familial, une vielle robe traditionnelle, absolument parfaite pour l'occasion. Peu de gens savaient que j'étais de retour, et j'étais persuadée que peu s'en souciaient, pourtant je voulais marquer le coup, je voulais me faire remarquer, montrer aux autres que j'étais de retour chez moi. Oui, Lewisburg avait toujours été mon chez moi. Ayant coiffé mes cheveux en une natte d'antan, je parcourais le parc à la recherche de visages connus. Certains habitants ma saluèrent de bon coeur, et cela me fit plus plaisir que n'importe quoi. Allant me servir un verre, je me fis accoster par un homme plus âgé que moi, qui avait un charisme comme j'en avais peu vu, et surtout beaucoup de classe pour un habitant de Lewisburg. "Je vous retourne le compliment" Je pris un verre de jus d'orange, avant de me retourner vers mon interlocuteur. Lui aussi, il voulait se faire remarquer. "Votre cas ?" Demandais-je alors, surprise de le voir faire tant de mystère. Je sentais d'ors et déjà que cette rencontre n'allait pas être banale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Dim 6 Juil - 3:30

Happy Independence Day 2014

Qui aurait pu croire à la venu d'Elyas cette année ? Lui qui dans son adolescence a longtemps refusé avec des non catégoriques sur le souhait de ses parents à venir fêté l’indépendance. Lui qui dans sa période de descente aux enfers avec son amie la drogue a fuit toute responsabilité civique, le voilà aujourd'hui, pour la première fois. Autrefois, il aurait rit si on l'avait imaginé passer les portes ou plutôt l'entrée décorée - pour l'occasion -  du parc. Pantalon et veste de costume, Elyas semblait appartenir parfaitement aux hommes des années vingt comme s'il apparaissait dans un de ces films, tel que Posh. Pour tout dire, il ressemblait au réel ancien de l'ancienne époque, quoi que quelque peu anglais par ses origines. Avec un petit sourire aux coins de ses lèvres, ce sourire qu'on pourrait dire habituel comme si à chaque regard qu'il vous donnait était moqueur ou espiègle, il s'avança dans l'allée du parc accompagné. À son bras, son amante. Francesca, divinement vêtue et d'une incroyable beauté, se tenait à ses côtés tandis qu'il sentait réellement l'angoisse de la jeune femme d'être sa cavalière aux yeux de tous. Sous un visage certainement crispé de sa cavalière, Elyas laissait pour sa part paraître de la malice dans ses yeux. Comme s'il attendait à tout moment les chuchotements et commérages des mégères de la ville. Soit disant que la jeune femme aurait déjà remplacé son ex-mari ou quelque chose dans le genre qui les intéressaient énormément. Pour sa part, Elyas appréciait cela, sans vraiment emmètre qu'il espérait ne pas s'en prendre une pour l'occasion. Au fur et à mesure que le jeune homme avançait avec sa cavalière, il admirait avec exaltation la beauté de la décoration avec cette sensation de se croire homme des années vingt, l'époque où tout se régler par une balle et où les cabarets étaient énormement réputés. Ainsi, le parc déjà envahi par une horde d'habitant déguisés et d'enfants courants de part et d'autre des allées, il rencontrait au fur et à mesure de veilles connaissances et même des personnes dont il se serait bien passé de revoir.
Revenir en haut Aller en bas
◈ we are the beloved queens.
avatar

› MESSAGES : 145
› AVATAR : Ellen Page
› PSEUDONYME : marie (wayland)
› DOUBLES : Frankie l'adorable flic
› CRÉDITS : astoria (avatar.)
› BANK ACCOUNT : 254


MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Dim 6 Juil - 15:16

Happy Independence Day 2014

Elle se sentait si bien dans cette longue étendue d'herbe et de festivité. Tirant Aurora par le bras, elle l'emmena directement aux abord du bar. Partout la musique résonnait dans les bois et les êtres humains s'agglutinaient tout autour de la piste de danse sans jamais s'en approcher, désireux de ne surtout pas attirer l'attention. Comportement stupide d'après la jeune femme prête à sauter sur les palettes de bois fraîchement installés sur l'herbe coupée pour fournir un sol des plus solides sous les pas des danseurs. Lewisburg avait fait un effort, c'était indéniable. Les hommes, souriant, une coupe à la main. Les femmes, engoncées dans des robes sombres, riant avec retenue. L'idée que peu être, sa robe fut trop colorée, ne lui traversa pas l'esprit. Elle se souvenait encore d'Aurora la comparant à une certaine Daisy quelques heures auparavant, alors qu'elles se préparaient. "À qui ?" avait répondu Kira d'un ton sans délicatesse. Bien sur, elle ne s'était pas donnée la peine de voir le moindre film sur le sujet de la soirée. Pourquoi faire ? De toute façon DiCaprio avait prit trop de poids à son gout pour qu'elle ne bave devant un film à la réputation d'être longuet. À la place elle s'était enfilée plusieurs films d'espionnages, citant au mot prêt les répliques des moindres méchants en souriant. Duke n'avait même pas eu l'idée de l'accompagner dans son aventure James Bondesque. Il n'était même pas présent ce soir songea-t-elle alors qu'elle cherchait des têtes connus. Pas d'Emma ni de Stephen, pas de Jules et encore moins du reste de leur fratrie. Tant pis, elle s'amuserait avec Aurora et personne d'autre. Se tournant vers celle-ci elle s'aperçue que sa meilleure amie fixait un peu trop le bar couvert de verres d'alcool. « Même pas en rêve Fawkes, tu ne voudrais pas que le gamin naisse avec un troisième bras au milieu du front si ? » Lui murmura-t-elle tout en se figurant la tronche d'un bébé mi licorne, mi mutant. Vision plutôt marrante si on oubliait qu'il faudrait faire sortir se monstre par voie basse. Beurk. Elle préféra pincer le bras d'Aurie et l'éloigner du bar, cherchant partout dans le parc des âmes à aborder. Si elle reconnaissait une bonne partie de la population, elle n'en était pas moins des plus perdus en cet instant. Il y avait bien ce type là bas, sexy en diable, mais il était accompagné. Il leur en fallait un libre et gentil pour Aurora. C'était le maître mot de la soirée, caser son ami. Au loin elle vit enfin la parfaite personne. Grand blond déjà parti se cacher dans le fond des tables. Pas de chance pour Leon, la tornade arrivait. « Tu le trouves comment le type là bas, à la table ? » Demanda-t-elle à Aurie avant de lui sourire. « Viens. » Et sans plus de mots elle attrapa la main de son amie pour se diriger vers lui, se postant droite en face de lui, toute sourire. « Bonjour ! J'adore ton chapeau, je peux essayer ? » Demanda-t-elle à l'homme inconnu, l'air innocente. « Je m'appelle Kira, et voici Aurora. Elle te trouve canon. » Indiqua-t-elle en pointant du doigts une Aurora postée derrière elle. Elle n'avait qu'à bien se tenir, Kira était une entremetteuse de choc, du moins d'après elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◈ we are the beloved queens.
avatar

› MESSAGES : 973
› AVATAR : evan rachel wood
› PSEUDONYME : marie (wayland)
› DOUBLES : Kira l'animatrice rageuse
› CRÉDITS : shiya + silver lungs
› BANK ACCOUNT : 1182


✰✰✰
› ÂGE: ~ 30 ans
› CARNET DE CONTACT:
› DISPONIBILITÉ: 1/5 rp libre

MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Dim 6 Juil - 16:23

Happy Independence Day 2014

Le tissu vert d'eau venait épouser ses formes alors que son regard inquiet se posait dans le miroir. Sa robe lui semblait si simple et pourtant encore trop voyante. Chaque mouvement un peu trop prononcé venait faire briller le soleil déclinant du jour sur la soie qui la couvrait. Francesca hésita un instant. C'était si mal ce qu'elle allait faire, et pourtant elle le devait. Elle avait promit à Elyas qu'elle l'accompagnerait à ce bal où toute la ville s'était donnée rendez-vous. Ils seraient tous là. Ses voisins, ses collègues, ses proches. William peu être. Madison surement. Personne ne savait pour Elyas et elle, pas une seule de ses connaissances, excepté Ezra. Mais vu comme il avait mal prit la nouvelle elle ne doutait guère qu'il viendrait les voir durant la soirée. C'était une véritable folie que de se montrer avec son amant. Elle serra les dents alors qu'on sonnait à sa porte. Trop tard pour faire machine arrière désormais. Enfilant ses chaussures elle sortie, offrant son plus beau sourire à un cavalier des plus charmants dans sa tenue d'époque. Son regard la rassura alors qu'elle le laissait l’accompagner jusqu'en bas de chez elle, jusqu'à sa voiture, jusqu'au point de non retour.

De la musique. Un air frais sur sa peau nue. Des regards et des murmures. Elle détestait cette sensation, cette impression d'être poussée à la vue de tous et d'entendre aux alentours les jugements sans avoir les moyens de s'expliquer. Ses doigts se resserrèrent sur le bras d'Elyas alors que son regard se posait partout aux alentours. Elle voulait rentrer chez elle. Un regard vers le visage de son amant lui dévoila que lui semblait bien prendre la situation et elle eu envie de le frapper pour lui retirer cet air suffisant au visage. Cependant elle s'abstint, se contentant de se rapprocher plus encore de lui avant de murmurer. « Je ne crois pas que ce soit une bonne idée Elyas, si on rentraient... » Alors son regard se posa sur Madison, superbe dans sa robe. Son cœur eu un raté et elle s'accrocha plus encore au jeune homme, avant de le pousser dans la direction opposé. « Viens, allons plutôt se chercher à boire par là. » Elle s'approcha du deuxième comptoir, louchant sur les coupes pleines. Elle n'avait pas envie de voire de l'alcool ce soir. Elle voulait se remémorer les moindres moments et être capable de réagir en cas de catastrophe. Elle était de garde ce soir.

_________________
I'm trying to hope
with nothing to hold
I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Lun 7 Juil - 13:24

Il y avait quelque chose de ridicule dans le fait de se rendre au bal annuel de l’Independance Day avec un ami, à leur âge. Pourtant, Ezra était bien accompagné de William qui venait de se séparer de Frankie et qui, comme lui, se retrouvait désespérément seul. Le shérif, aussi loin qu’il se souvienne, était toujours venu seul ici. Et il en repartait constamment seul. Une vie solitaire, dans laquelle il se donnait l’illusion d’avoir droit à un peu de répit et de bonheur, une vie en dehors de sa sœur Claris qui occupait tout son temps quand il ne travaillait pas. Or ce soir, Ezra était malheureusement de garde et ses maigres distractions devraient passer au second plan. Son arme était accrochée à sa ceinture, cachée par sa veste de costume. Quant à son insigne en forme d’étoile, elle était mise en avant de sorte à ce que l’on sache qui il était, si les choses venaient à déraper. Il aurait aimé être un inconnu comme un autre, mais Ezra n’en aurait pas l’occasion ce soir non plus. Vêtu d’un costume gris, les cheveux en bataille, il se fraya un chemin parmi la foule émerveillée. Tout le monde était élégamment vêtu et les lumières donnaient le tournis. Il n’y avait pas à dire, le comité qui s’occupait d’organiser la soirée faisait toujours des merveilles. « Et si on allait chercher un truc à boire ? La première tournée est pour moi. » proposa-t-il en faisant un signe du menton à Will en direction du comptoir autour duquel s’agglutinaient déjà les gens. Il sourit à son ami et n’attendit pas sa réponse ; il savait très bien que Will ne refuserait pas un verre. C’est alors que son regard fut attiré par une silhouette qu’il ne connaissait que trop bien. Une robe moulante, des cheveux éclatants … Francesca. Et Elyas. Ezra crut que son cœur allait arrêter de battre et il paniqua : que fallait-il faire ? Il s’arrêta brusquement et se tourna vers William, en tentant de cacher le son ex et son amant du mieux qu’il put. « En fait, on devrait y aller plus tard. Il y a trop de monde, je déteste me faire bousculer. » grogna-t-il d’un air qui se voulait bougon et sincère. Déjà qu’il avait envie de cogner Elyas pour avoir posé la main sur Fran, et Fran pour avoir cédé aux avances d’Elyas, alors avec Will en plus … Ça allait mal se terminer. Pourquoi fallait-il qu’ils soient venus ensemble ? « On va voir si il y a des visages familiers. » dit-il en tirant William par le bras, en sens inverse. Ezra pria pour que quelqu’un en particulier attire leur attention. Que quelqu’un les interpelle, leur raconte sa vie, devienne une distraction suffisante pour le reste de la soirée. Finalement, venir ici était une très mauvaise idée et Ezra s’en mordait déjà les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Lun 7 Juil - 17:54

Will n’avait aucune envie de se trouver ici. Depuis le lycée, il avait profité du jour de l’indépendance en venant au bal pour passer une bonne soirée … Inlassablement, au bras de Fran. Ca avait même été avec elle qu’il y était venu la première fois, avec elle qu’il avait fait ses premiers pas sur une piste de danse. C’était elle qui le traînait ici depuis leur rencontre et à chaque fois, il avait râlé pour la forme, mais il avait toujours apprécié de se retrouver ici en aussi bonne compagnie. Alors cette année, il avait tout fait pour éviter de venir. Il avait insisté pour travailler en ce jour férié, proposant même de le faire gratuitement, mais si Ezra avait accepté sa requête, ça n’avait été que pour le tirer avec lui au bal pour veiller à ce que tout se passe bien. Ils étaient tous les deux en civil, mais tous les deux clairement en poste. Il voyait tout autour de lui des jeunes femmes en robes scintillantes avec des plumes dans les cheveux, des hommes en costumes rétro … Et lui avec son costume tout simple qu’il ressortait invariablement à chaque fois que le traditionnel jean-basket était banni des soirées, il ne rentrait pas vraiment dans le thème. Il acquiesça vigoureusement quand Ezra lui proposa d’aller boire un verre. « Très bonne idée, ça. » Ils avaient beau être en service, ce n’était pas du tout ce qui allait arrêter Will ! Il était même très content que son ami le lui ait proposé … Il aurait bien besoin de ça pour supporter la soirée. Mais il fut stoppé dans son élan par un Ezra qui avait brutalement changé d’idée et il poussa un grognement frustré. « J’ai pas envie de discuter avec qui que ce soit sans avoir au moins bu un verre. Si t’as pas d’argent, je payerai ta tournée, t’en fais pas pour ça … » Ajouta-t-il avec un sourire moqueur, avant de faire demi-tour pour revenir vers le bar. Mais une silhouette familière apparut devant lui et il s’arrêta net. Elle lui tournait le dos, mais il était impossible de ne pas la reconnaître … Son estomac se serra, mais il n’eut pas le temps de s’enfuir loin de cette vision : un homme venait de prendre son ex-femme par la taille, et Will vit rouge. Il s’étrangla à moitié, porta instinctivement la main à sa hanche, où son arme de service était fixée, et s’avança à grands pas vers Fran et le connard qui faisait son escort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mar 8 Juil - 4:05

Happy Independence Day 2014

C'est un océan de visages anonymes encadrés par paillettes et cheveux gommés. Je ne suis qu'une goutte dans cette mer. Une goutte d'huile, qui ne se mélange pas au reste. Je préfère flotter à la surface, regarder le spectacle, ces gens célébrant l'indépendance d'un pays adolescent. Ils discutent, avalent du vice, rigolent et dansent. Pour ces perles de pluie, le monde tourne rond. La vie est bonne. Les petits soucis sont chose du quotidien et la souffrance est une inconnue. Ça m'échappe; Ai-je, à une époque, été l'un d'entre eux, ou ai-je toujours été un élément à part dans ce mélange? Est-ce qu'un jour, je vais m'y trouver une place?

Je me pince les lèvres, je tourne les pouces. Je suis ici depuis quelques minutes à peine, mais déjà, je veux partir, fuir, me cacher. Je vis dans l'angoisse qu'une vieille connaissance s'approche, et cherche à connaître mon état. J'inspire, et laisse le diable sur mon épaule gauche conclure un contrat avec l'ange sur ma droite. Je vais rester deux autres chansons, après quoi, je serai libre de m'envoler, de retourner au confort de la solitude.

Une chanson.

La foule sans nom ne s'approche pas, restant plus près du bar, préférant sa débauche. Je les comprend. Avoir été aveugle à l'alcoolisme, je me serais probablement laissé séduire par la bouteille. Qui dirait non a l'ivresse, sans raison? Comme ça doit être bon de pouvoir mettre sa conscience de côté, d'avoir quelque chose à blâmer pour ses erreurs! Malheureusement, j'ai une vision parfaite. Ce que je vois mon père, tous les soirs, au même endroit : sur le sofa, avec ses amis les liqueurs, riant a en vomir, s'aimant a en mourir. Cela me rappelle son absence a l'enterrement de sa fille, puis à celui de sa femme, parce qu'il préférait passer l'après-midi avec Morgan et Daniels. Cela me remémore pourquoi, jamais je ne toucherais un verre de corruption.

Deux chansons. Plus que deux à cinq minutes a survivre dans cet enfer.

Déjà, je rêve au trajet de retour, à la courte balade que je prendrais jusqu'à mon foyer. Là bas, tout serait encore au même endroit, tout serait familier, je serais a quoi m'attendre, contrairement à cet endroit, où de nul part, des souvenirs pourraient resurgir et venir me poignarder en plein cœur. La chanson n'en était qu'à ses premiers vers, mais déjà, je me préparais à me lever jusqu'à ce que de l'amas de corps, deux êtres se détachent.


Bonjour ! J'adore ton chapeau, je peux essayer ?
J'entre-ouvre la bouche, un peu choquée par cette introduction brutale. Je J'affiche un sourire timide, retire mon couvre-chef puis hoche la tête nerveusement. Oui. Je lâche finalement,  lui tendant le dit chapeau, alors qu'elle se nomme et me présente son acolyte, ajoutant a cela une remarque, qui autrefois m'aurait fait rougir, mais qui maintenant me faisait plutôt douter. Kira. Je désigne la brune portant mon fedora de la main. Elle me frappe comme étant la personne que j'aurais souhaité être. Forte. Sans peurs. Ayant trouvé sa propre voix. Aurora je pointe celle vêtue de noir. Elle semble moins confiante que son amie, mais je n'en tiens pas rigueur. Elle est probablement aussi surprise que moi par la situation. Lee - J'hésite, soudainement effrayé d'avoir oublié mon propre prénom. -On. Leon. Enchanté. Je me baptise, alors que la chanson se termine. M'échapper, courir, retourner a bon port – J'en ai envie, mais j'ai trop longtemps attendu l’événement, cette chose qui me ferait sortir, ma raison, et elle est peut-être venue a moi ce soir. Vous savez, demoiselle Kira, votre amie ne semble pas être au courant d'avoir eut de telles pensées. Je joue le jeu, feins d'être à l'aise, ayant moi-même vécu ce genre de situation des dizaines de fois. Une fille seule au bar, des potes cherchant a faire une bonne action et a ajouter un sourire sur le visage d'un ami seul, et bang! Une rencontre forcée, des malaises et parfois, une scène de lit médiocre sans lendemains. Ça n'avait jamais marché, mais mes amis étaient peut-être de piètres cupidons. Jolies perles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mar 8 Juil - 14:30

HAPPY INDEPENDENCE DAY 2014
-----------------------------------------------------------------------

Cette soirée allait lui permettre de souffler et de faire abstraction de tout ce qui s’était passé ces derniers temps. Les années 20, une période qu’il affectionnait tout particulièrement pour les tenues de l’époque était le thème mis à l’honneur cette année. Il s’était déjà préparé depuis quelques semaines afin de dénicher le parfait costume. Adriel s’était plus attardé sur sa collection de livre plutôt que sur internet pour trouver la tenue adéquate. Une fois celle-ci retenue il courra plusieurs magasins pour assembler tous les morceaux. Il allait enfin pouvoir la passer, le jour-J était arrivé. Il enfila son pantalon gris comportant de fines rayures blanches, chemise blanche. Il entoura son cou d’une cravate noire, il n’eut aucunes difficultés à faire le nœud ayant l’habitude avec sa tenue de cérémonie de pompier. Il passa son veston qui se trouvait être dans les même tons que son pantalon et la veste qu’il posa sur son lit. Il ne la mettrait qu’avant de partir, passant tout d’abord par la salle de bain. Pot de gel en main il plaqua ses cheveux sur le côté puis vissa son chapeau Trilby sur la tête. Il était fier du résultat. Cette soirée n’allait pas être comme les autres, il allait en effet donner un cours sur les années 20. Quoi de mieux que l’Independance Day. Cela faisait quelques temps maintenant qu’il avait rencontré Fauve dans un café. Se trouvant la même passion pour l’histoire ils avaient longuement discuté. Elle était encore étudiante en histoire et il y avait quelques points de l’histoire qui ne voulaient pas rentrer. Adriel avait alors proposé ses services. Il enfila sa veste et fixa une petite rose sur la pochette.

Il gara sa voiture sur les extérieurs du parc où devait se dérouler la fête. Il entendait déjà le son de la musique et la joie des gens. Il y avait toute sorte de bruit, des rires, des cris d’enfants, un brouhaha mais cela respirait l’amitié. Il ne savait pas trop comment allait se dérouler la soirée, avec la musique, l’alcool, la fête, ce n’était pas le meilleur moyen d’apprendre. Tout le monde aurait pu penser ça mais quoi de mieux que de bons souvenirs qui pourront nous remémorer certains point important de l’histoire. Fauve ne lui avait pas précisément dit sur quoi allait se porter son devoir, il verrait ça une fois arriver sur place. Il adorait lui donner des cours, Fauve était plutôt très enjouer et très drôle. Il savait d’avance qu’il allait passer une bonne soirée, aucune de leur rencontre n’avait été désagréable. Il avait fait ses études pour une simple passion, il aurait pu devenir professeur mais ce n’était pas le métier qui lui tenait à cœur. Aujourd’hui il était plutôt content d’allier sa passion et son métier. Il arriva à l'entré’ du par cet commença à chercher du regard Fauve, il ne savait pas vraiment si elle était arrivée. Tout le monde avait vêtu la tenue d’époque pour l’occasion sans exception. C’est alors qu’il aperçut une jeune femme vêtu d’une robe noire, il s’agissait bien de Fauve. Il mit quelques secondes avant de la reconnaître n’ayant pas l’habitude de la voir ainsi. Il lui fit un signe de la main pour annoncer sa présence et se dirigea vers elle. « Tu es très jolie, prête pour un retour en arrière ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mar 8 Juil - 17:59

Une soirée avait débuté à Lewisburg et, à sa grande surprise, Dexter s’y trouvait. Il s’était longtemps demandé comment il allait faire pour dire à sa femme qu’il ne comptait guère l’y accompagner – lui qui déteste tant ces cérémonies pleines de conventions – mais il avait fini par se faire embarquer par sa fiancée. Hum, quelle bonne idée… Petit four, coupe de vin blanc ou de champagne, le rêve – ou pas. Pourtant, pour ce qu’il considérait comme une de ses dernières soirées, Dex avait tout de même décidé de s’amuser et c’était pourquoi il avait accosté la demoiselle avec sa jolie natte. Non que l’homme cherchât à courtiser la jeune femme dans sa tenue ancienne, mais il avait des envies taquines et avait envie, pour une soirée, de changer de masque, pour rire un peu. Elle le dévorait étonnamment des yeux. C’était très agréable et il serait d’autant plus drôle d’observer la réaction de la demoiselle lorsqu’il lui annoncerait la vérité. « Mon cas ? Oh, je ne sais vraiment pas me tenir, décidemment. Je ne cesse de promettre que je n’en parlerais pas, mais vous savez ce que c’est… promettre, promettre, promettre, et dès qu’on croise une jolie demoiselle, voilà qu’on oublie nos belles paroles. » Il se rendait bien compte que la jeune fille affichait un air curieux qui semblait vrai. Elle était dubitative. « Non, vraiment, il ne serait pas correct de parler de ça… Je… c’est gênant. » Il fit mine de se tourner vers les petits fours comme pour couper court à la conversation – ce dont il n’avait en vérité guère envie. « C’est que… Ce n’est pas commun, et certaines personnes trouvent cela répugnant. Mais… cela fait partie de mon acceptation personnelle, vous savez, d’en parler comme ça. J’ai l’impression de cesser de me cacher, c’est tellement agréable » Il voulait en rajouter encore un peu. « C’est comme si je me délivrais d’un poids. C’est un lourd fardeau » Il sentait qu’il était plus que vraisemblable et que la jeune fille ne devrait guère douter de ses bonnes intentions et de son dérapage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mar 8 Juil - 22:05

Suits.

Depuis que j’étais arrivée, je guettais l’entrée. Je n’avais aucune idée de si Adriel était déjà là, ou non. Et puis, avec tous ces costumes, l’ambiance, il fallait faire deux fois plus attention pour retrouver quelqu’un dans la foule qui se formait. Je laissais mon regard percuter les visages au hasard le plus total. Je reconnus quelques têtes, n’esquissant cependant pas le moindre geste dans leur direction. Quelques chapeaux, quelques plumes. Un arc-en-ciel s’était abattu sur Lewisburg, les costumes étaient de toutes les couleurs possibles. Après un petit tour, je reposais mon attention sur l’entrée du parc, détaillant rapidement un homme à la corpulence similaire à celle que je recherchais. Quand je vis sa main se lever en ma direction, je sus que c’était lui.
Je m’approchais donc, me faufilant entre les quelques invités qui traînaient par là. Heureuse de l’avoir traîné ici (même s’il n’avait pas vraiment hésité), heureuse de le voir aussi soigné dans sa tenue. Je ne m’y étais pas vraiment attendu, m’attendant vaguement à ce qu’il déboule dans un costume simple, et basta. Mais non, il avait bien joué le jeu, le chapeau, le veston, le costume à fines rayures … C’était vraiment parfait. Et avant que je ne puisse le faire, il me complimenta sur ma tenue.

Merci, et je te retourne le compliment : t’es parfait dans ce costume ! Ou dans n’importe quel costume, j’étais prête à parier. Il devait être sexy même dans sa combinaison de pompier. Il était ce genre de type à qui tout va, le genre de type dont l’uniforme sied si bien. Il aurait pu être parfait en toutes circonstances, même en tenue camouflage,, même en combinaison de plongée, même en tenue d’Indiana Jones, avec son chapeau, sa chemise ouverte, sa sacoche et son fouet. Mais on était dans les années 20 donc … Tant pis. On devrait quand même gagner un hypothétique concours de costumes, si jamais il y en avait un. Ou je me devrais d’assassiner quelqu’un. On retourne dans les années 20’, ou à l’époque de l’Independance Day, ce soir ? C’était un conflit d’époques, cette soirée. Soit. J’avançais à côté de lui parmi les invités. Mais on marchait comme les vieux philosophes et leurs disciples dans leurs jardins : seuls au monde à parler de sujets plus ou moins inutiles. Et tout ce qu’il y avait autour, la beauté des fleurs et des architectures, nous était complètement indifférent. Bientôt, cependant, je soupçonnais qu’on allait revenir à l’instant présent, violemment. Car nous n’étions pas seuls. Enfin, si, les seuls à parler d’histoire, pour sûr. A se mouvoir parmi les autres comme s’ils étaient figés, me demandant à quel moment tout allait se remettre en vie. Et donc, ce que je dois parfaitement savoir à ce propos, c’est … ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mar 8 Juil - 23:14

Happy Independence Day 2014


Il était venu la chercher directement sur le porche de sa jolie maison, bien qu'un peu grande pour elle à présent qu'elle était toute seule à y vivre. Il n'y était que rentrer qu'une ou deux fois, la première fois pour créer l'inceste, la seconde pour une raison qu'il ne pouvait expliquer. C'était ainsi à présent, elle était importante pour lui. Il l'avait trouvé incroyablement belle dans cette robe moulante en soie vert d'eau lorsqu'elle avait ouvert la porte face à lui, se dévoilant dans un petit sourire qui se voulait heureux mais qui cacher une si grande inquiétude par le biais de son regard. Pour tout dire, lorsqu'il avait pris son bras pour l'accompagner à sa voiture, on aurait pu dire qu'ils étaient très bien assortis, voire même, beaux.

Dans la voiture jusqu'à l'arrivée au parc, il avait pu sentir l'inquiétude et le stresse qui s'alimentaient au fur et à mesure qu'ils s'approchaient du lieu où tous les regards allaient certainement se poser sur eux, du moins sur elle. La plus grande partie des habitants de cette petite ville se connaissaient et connaissaient la jeune Francesca, la fiancée de William. Ou du moins, son ex-fiancé à présent. Il avait voulu se rendre rassurant auprès de sa cavalière, tandis qu'ils s'étaient avancés dans les sentiers éclairés du parc décoré pour l'occasion. Et par chance, la haute température nocturne était du côté de la ville en ce soir de fête. Son regard se posa quelques instants sur son amante au moment où elle lui confia le souhait de rentrer avant que ce premier se divague vers le reste des invités - qui pour la plus part ne semblaient en aucun cas s'intéresser à eux, ce qui était une bonne chose. Il esquissa un petit sourire avant de continuer à marcher, tout en saluant de la tête les quelques personnes qu'il connaissait ou du moins qu'il pensait connaître. « Ne t'en fais pas, tout va bien pour le moment. » Lui répondit-il en se voulant rassurant, tandis qu'il caressa de son pouce le bras de la jeune femme. Sans trop avoir le choix, ce fut elle qui prit les commandes de leur avancée dans le parc, il fut ainsi contraint de suivre son amante alors qu'elle se dirigeait vers les stands de boissons mis à disposition pour la soirée. Dans un élan de courtoisie, il lui demanda ce qu'elle souhaitât boire. « Plutôt cocktail sans alcool alors ? » Demanda-t-il alors qu'il la tînt à présent par la taille en observant le présentoir face à eux. Sans un mot après sa réponse, il se retira de la semi-étreinte de Francesca pour se diriger vers les coupes et verres - pour l'occasion sur le point de déborder d'une minute à l'autre, la laissant seule à elle-même pour quelques instants. Il ne prit que quelques secondes, alors qu'il rejoignait sa cavalière pour la soirée, la vision d'une démarche plutôt sûre d'elle et grossière lui apparut tandis qu'elle s'avançait vers eux deux. Il ne lui fallut pas plus d'une seconde pour reconnaître la dite personne en question alors qu'il présentait le verre à Francesca toujours de dos face à son ex-mari. « Attention, je crois qu'on a réveillé la bête. » S'enquit-il de dire à son amante alors qu'il portait sa coupe auprès de ses lèvres qui formaient un demi-sourire amusé et que Francesca se retournait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mar 8 Juil - 23:49

happy independance day
TOPIC COMMUN

Je souriais. Cet homme, totalement inconnu, allait me surprendre. Je ne savais pas encore comment, et je ne savais même pas si cela m'inquiétait un minimum. J'étais trop intriguée pour faire marche arrière. Il était arrivé comme ça, si simplement, avec un gros baratin en guise d'accoste. En temps normal, je l'aurais très certainement ignoré, ayant tout sauf le temps de m'accommoder d'un individu des plus étranges, qui allait déballer une histoire à dormir dehors. Pourtant, j'étais restée, plantée devant lui, prête à entendre ce qu'il avait à me dire. Sauf que, malin qu'il était, il n'avait pas décidé de cracher le morceau dès maintenant, bien au contraire. Il prenait même un grand plaisir à tourner autour du pot, s'inventer encore quelque chose à dire par ci et par là, en me voyant de plus en plus curieuse. Il me menait totalement en bateau, je le savais, il devait lui-même s'en douter, et pourtant j'étais amusée. Depuis mon retour, je n'avais plus pris le temps de profiter un peu de la ville, de ses habitants. Le travail, l'emménagement, encore et encore résonnait dans ma tête. Alors oui, je prenais maintenant le risque de me ridiculiser totalement devant cet inconnu, dans le but de passer un bon moment, en bonne compagnie. "Encore un compliment et je vous donne mon numéro." Sourire malicieux sur les lèvres, je me tus alors, écoutant avec attention le reste de son discours. On aurait dit un script, qu'il avait appris et qu'il répétait tout simplement, avec pourtant un naturel étonnant. Je n'avais aucune idée de ce que cachait cette supercherie, mais heureusement pour moi, j'étais dotée d'une très grande patience. Peu importe le temps que cela prendra, je ne partirai pas d'ici, sans avoir su ce que cet individu voulait me dire. "Je ne sais pas si je dois être intriguée ou effrayée." Un peu des deux, surement. Continuant à sourire, je ne pouvais m'en empêcher, tant son numéro était drôle. A croire qu'en cinq ans, les gens de Lewisburg s'étaient dotés d'un sens de l'humour, qui l'aurait cru. "Crachez le morceau mon cher, je sais vous en avez envie !" Autant que moi, en tout cas. Je le sentais si bien parti, que j'aurais très certainement droit à son numéro pour un petit bout de temps, ce qui ne me gênait en aucun cas, je n'avais rien de mieux à faire, après tout. Buvant une gorgée de ma boisson, rafraîchissante comme j'en avais besoin, je n'avais pas lâché le regard du beau brun. "Cela restera entre nous, promis juré ! Et je suis une femme de parole !" Allait-il céder de si tôt, ou pas ? Telle était la question, et je mourrais d'envie d'en connaître la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
◈ we are the beloved queens.
avatar

› MESSAGES : 973
› AVATAR : evan rachel wood
› PSEUDONYME : marie (wayland)
› DOUBLES : Kira l'animatrice rageuse
› CRÉDITS : shiya + silver lungs
› BANK ACCOUNT : 1182


✰✰✰
› ÂGE: ~ 30 ans
› CARNET DE CONTACT:
› DISPONIBILITÉ: 1/5 rp libre

MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mer 9 Juil - 0:10

Happy Independence Day 2014

La présence bienfaitrice d'Elyas lui permit de se focaliser sur autre chose que la possible présence de son ex-mari pendant quelques minutes. Elle admira les flambeaux, les silhouettes mouvantes et les grands arbres décorés de ces barbes de racines pâles si caractéristique de son cher état. C'était étrangement beau que cette bulle hors du temps et du monde où la guerre, la peur et l’oppression avaient laissés place à une paix sereine permettant aux couples de se retrouver. Au loin, Fauve et un ami à elle. Peu être iraient-ils les saluer plus tard dans la soirée. Et tant pis si elle lui demandait qui était l'homme à ses cotés. Elle avait acceptée de se montrer avec lui. Au fond, elle aimait cette sensation dangereuse. Et la symbolique lui faisait du bien. Il acceptait d'être, aux yeux de toutes les femmes présentes, son cavalier. À elle seule. Une façon de faire croire que la perte de William ne l'avait pas anéantie. Il lui sembla qu'Elyas insistait sur les termes "pour le moment" mais elle préféra ne pas relever. La musique, la douceur de l'air, et le sourire du brun. Voilà les seules choses sur lesquels elle acceptait de se concentrer. Pour oublier les baisés langoureux échangés avec son ancien époux sous ses mêmes arbres, leurs danses et ces murmures de promesses qu'ils s'étaient toujours fait. Ce qu'il pouvait lui manquer. Un creux se fit au fond d'elle même, qu'elle tenta de combler en attrapant la coupe qu'il lui tendait. « Sans alcool, c'est parfait. Merci. » Frankie lui adressa un sourire avant de porter le verre à ses lèvres, se retenant alors qu'il posait un regard sérieux derrière elle. Prête à lui demander ce qu'il se passait, elle n'en eu cependant pas le temps. « Comment ça ? Will arrive c'est ça ? » Elle se sentit se raidir et but d'une traite le liquide sucré. Peu être qu'un peu d'alcool ne lui ferait pas de mal finalement. Posant le verre sur le premier plateau venu, elle se tourna vers son ex arrivant au galop, attrapant d'une main tremblante celle chaude d'Elyas. Elle avait besoin de lui, plus que jamais. « Will. » Salua-t-elle son ex d'une voix des plus froide, tentant de calmer le battement violent de son cœur. « Toi aussi tu es venu alors. » Faire la conversation paisiblement pour lui faire oublier la présence d'Elyas. Et puis au pire, à quoi cela aurait-il pu servir ? Elle n'avait plus de compte à lui rendre. Et il ne pourrait deviner que c'était le brun le fameux amant. Elle ne lui en avait pas révélé l'identité. Ce n'était qu'un homme, fréquenté après leur mariage. C'est ce qu'elle essaya de se mettre en tête, en vain.

_________________
I'm trying to hope
with nothing to hold
I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Jeu 10 Juil - 0:47

Ça allait mal tourner, Ezra le savait. Déjà parce que la situation faisait sourire Elyas, parce que William était furieux, et parce que Francesca eut le malheur de prendre la main de son amant devant son ex-mari enragé qui avait une arme à portée de main. Ezra se demanda s’il ne devait pas les laisser se débrouiller tous les trois et prendre ses jambes à son coup. Après tout, cette histoire ne le regardait pas vraiment. Pourtant, c’était bien lui qui avait provoqué la rencontre entre Frankie et Elyas, et sa culpabilité envers Will le poussa à lui courir après. La soirée, qui ne faisait pourtant que commencer, s’annonçait déjà chaotique. Il s’arrêta à la hauteur de ses trois amis et jeta un coup d’œil autour de lui dans l’espoir de trouver une échappatoire au cas où les choses tourneraient mal. Puis il reposa ses yeux gris sur eux, par politesse. « Elyas, Fran. Salut. » lâcha-t-il avec un simplement signe de tête. Dans d’autres circonstances, Ezra aurait serré Elyas dans ses bras. Mais plus le temps passait, et plus la vie l’éloignait de son meilleur ami. De toutes petites choses qui paraissaient sans importance, et qui pourtant ne cessaient de creuser ce ravin entre eux. Finirait-il par devenir infranchissable ? Ezra posa sa main sur l’épaule de Will. « Viens, nous avons du monde à voir. » Toutes les excuses étaient bonnes pour éloigner William de là. Il fallait qu’Ezra réussisse à le convaincre d’ignorer Frankie, quand bien même il savait que c’était impossible. Le shérif passa sa main sur sa nuque et son menton barbu, son regard passant de l’un à l’autre avec la crainte qu’ils ne se sautent à la gorge. Comment deux êtres qui s’étaient tant aimés avaient pu en arriver là ? Lui avait envie de sauter à la gorge d’Elyas, quand bien même il n’avait constitué qu’une tentation à laquelle son amie n’avait pas été forcée de céder. Ezra ne comprenait vraiment rien à l’amour, ça le dépassait. C’était justement pour éviter des situations de ce genre qu’il l’évitait tout court, même si pour cela il fallait se priver des bons moments aussi. « Et je meurs de soif. » ajouta-t-il en relâchant son épaule. Ezra était à deux doigts de les planter là. Ça ne le mettait pas du tout à l’aise. C’était comme devoir faire un choix entre trois amis auxquels il tenait énormément et prendre parti ne lui convenait pas le moins du monde, si ça signifiait se mettre les autres à dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Jeu 10 Juil - 20:12

« Ah, mais répond … » siffla-t-elle entre ses dents en raccrochant son téléphone après avoir laissé un énième message vocal sur le répondeur de sa colocataire. Helga aurait largement préféré ne pas arriver seule au bal. Sora avait disparu dans la nature, et Robbie aussi. Quant à Olivia, elle n'avait pas répondu à son message, ni à ses trois ou quatre appels. Ses trois seuls amis l'avaient lamentablement lâchée, et la jeune femme errait parmi cette foule qui, même après des mois, lui semblait totalement inconnue. Vêtue d'une robe bustier moulante rouge sang et d'escarpins noirs hors de prix, elle déambulait parmi les gens en tentant de reconnaître un visage amical. Mais à Lewisburg, les gens n'étaient pas réellement amicaux. Elle avait été traitée comme une bête de foire et personne n'avait fait beaucoup d'efforts pour l'intégrer, à son plus grand dam. Helga s'empara d'une coupe de champagne qu'elle porta à ses lèvres nerveusement. C'était extrêmement désagréable d'être plantée au milieu de tout le monde sans personne à qui parler. Elle soupira, tenta de sourire à un homme un peu plus loin qui manqua de s'étouffer avant de se détourner pour regarder sa femme. C'était définitivement la soirée la plus bizarre de sa vie. Malgré tout, Helga était émerveillée par le décor qui lui rappelait à bien des égards les fêtes auxquelles elle se rendait lorsqu’elle était au lycée. Organisées à l’idée des petits bois de Californie, elles étaient le théâtre des premiers baisers et des disputes d’adolescentes jalouses. Ces lampions provoquèrent en elle une vague de nostalgie qu’Helga dissimula derrière sa moue boudeuse de jeune femme capricieuse. Si elle partait maintenant, personne ne s’en rendrait compte … Mais l’agent immobilier se refusait d’avoir quitté les lieux sans avoir établi le contact avec qui que ce soit. Ce serait une honte. Elle n’était peut-être pas à sa place à Lewisburg, mais rien ne l’empêchait d’essayer encore. Elle but une nouvelle gorgée de champagne, les yeux rivés vers les lampions qui la laissèrent songeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Ven 11 Juil - 14:54

Adriel était ébloui par la version grandeur nature des années 20. Il avait lu beaucoup de livres qui relataient des années 20. Il s’était plusieurs imaginé ce que cela pourrait donner. Toutes ses femmes avec leurs robes, leurs perles, leurs chapeaux ou encore leurs ombrelles. Les hommes avec leurs costumes, leurs chapeaux et pour certains une pipe à la bouche. Là, il y était, cela rendait vraiment bien tout avait été fait pour être transporté 80 ans en arrière. Il y avait ce mélange entre l’Independance Day et les années 20. Il observait chacun des costumes qu’il pouvait croiser, des plumes virevoltaient, s’échappant des belles robes. Il y avait beaucoup de monde, il remarqua que Fauve était obligé de naviguer à travers les gens pour arriver à le rejoindre. Elle lui retourna le compliment sur sa tenue. « Je te remercie, nous nous sommes plutôt bien assortis sans le vouloir. » Adriel l’observa de la tête au pied, cette robe noire lui allait à ravir, elle longeait parfaitement bien toutes ses formes. Sans savoir ce que l’un et l’autre allait porter, ils avaient réussi à s’assortir. Il passa son bras sous le sien, tel un homme devait emmener sa cavalière au bal. Winter n’avait pas souhaité venir à cette fête, elle avait accepté qu’Adriel y aille avec Fauve pour lui donner ce cours sur l’histoire. L’histoire aurait été inversée, Adriel n’aurait pas vraiment supporté qu’elle se rende à une fête, seule, avec un autre homme. Il lui faisait entièrement confiance mais c’est plutôt envers ces hommes qu’il n’avait pas confiance. « Et bien c’est à toi de me le dire, sur quoi se porte précisément ton examen ? » La fête était en l’honneur de l’indépendance des Etats-Unis d’Amérique signée le 4 juillet 1776. A contrario le thème de la soirée portait sur les années 20, il y avait quelques siècles d’écart entre les deux époques. Les deux jeunes gens avançaient à travers la foule, ils ne marchaient pas dans une direction précise. Adriel observaient tout ce qui pouvait se passer autour d’eux, de nombreuses personnes dansaient sur du charleston, danse far des années 20. « Pour ce qui est de l’Independance Day, je pense que tu dois déjà à peu près tout savoir. En revanche pour ce qui est des années 20, bien que ça ne soit pas l’époque la plus chargée d’histoire, il y a quelques points essentiels à savoir. Notamment le fameux krash boursier de 1929. » Tout était si limpide quand il parlait d’histoire et encore il n’avait pas dit grand-chose. Quand on l’attaquait sur ce terrain-là, il était un vrai livre à lui tout seul. Il en avait mangé des centaines.  Il trouvait ça relativement important de connaître l’histoire de son pays. Lui, s’était intéressé à l’histoire de nombreux pays, mais il connaissait presque sur le bout des doigts, l’histoire des Etats-Unis. Quand il serait à la retraite chez les pompiers, peut-être retourna-t-il à la fac pour donner des cours d’histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   Mar 15 Juil - 10:01

Rires.

Il y avait quelque chose dans l’air. Le bonheur, je crois.
Des sourires accrochés sur les lèvres, des banderoles entre les arbres, les boissons qui montent à la tête. Tous ces gens à des milliards de kilomètres de leurs moroses monotonies. Pour quelques heures, le monde s’était arrêté et contemplait les gens heureux. Années 20 ou Independance Day, le but était juste de s’amuser. J’aimais ces sourires, alors je souriais. Même si c’était en partie à cause d’Adriel.
Et mon rire cristallin qui s’éleva au milieu de la foule.

Sexy Adriel, stupide Adriel. L’Independance Day était une excuse à l’histoire, une excuse pour un cours particulier dans une ambiance particulière. Mais des examens en plein mois de juillet … Celle-là, on ne me l’avait jamais faite. Et Adriel qui avait cet air sérieux en posant sa question. Je riais à en perdre mon souffle. Pendant un moment, on avait navigué entre les participants, moi accrochée à son bras – mais il me fallut mes deux mains sur mon visage pour me calmer. Pour essuyer les larmes inexistantes. Des examens … en juillet. On ne me l’avait pas faite, celle-là ! Bon … Je me reprenais. Mais je gardais consciencieusement sa phrase en tête, histoire de le chambrer, dans le futur. Un peu des deux ? Ou plus les années 20’ ? Je lui demandais ce que je devais savoir sur le sujet, nous étions là pour … apprendre. Principalement.
Je me remis à marcher à ses côtés, buvant ses paroles. Il avait un truc quand il parlait, hypnotisant. Dans ma tête, tout devenait fluide lorsqu’il parlait. Ce n’était plus des mots barbares parlant d’incidents d’un autre âge, ça devenait une pièce de théâtre aux airs de Broadway dans ma tête. Des hommes en costume sombre, chapeau haut-de-forme et favoris (oui, ce n’était pas tout à fait les hommes des années 20’, mais c’est comme ça qu’ils apparaissaient) qui se disputaient comme des chiffonniers à propos des chiffres de la Bourse. OK, donc, le krach de 1929 … et la prohibition … et la montée du nazisme en Allemagne ? J’ai tout bon ? Je lui souriais, lui et ses guerres … m’avaient été d’une grande aide. Il m’en avait tellement parlé !

Il faudrait que je me renseigne plus sur ce sujet. Je comprendrais mieux les œuvres de Fitzgerald, sûrement, après. On se sentait vraiment transporté à une autre époque, tout le monde avait fait des efforts sur sa tenue, les musiciens nous faisaient voyager. C’était très réussi. Je reconnaissais quelques visages dans la foule, et un peu plus loin, dans une splendide robe verte et entourée de presque trois hommes, plus ou moins de dos : Frankie. Elle cachait bien son jeu … Comme elle était la seule à pouvoir me voir, je n’hésitais pas à hocher légèrement la tête de haut en bas, avec un large sourire et le pouce levé. Vas-y Frankie ! Bien joué !
Tu veux prendre un truc vers le bar ? proposais-je à mon cavalier par pure politesse. Peut-être y rencontrerions d’autres personnes que nous connaissions, ou pas. Néanmoins, j’avais soif d’autre chose que des connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !   

Revenir en haut Aller en bas
 

◈ HAPPY INDEPENDENCE DAY !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !
» Happy Material!? (spoiler from Negima!? 14)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LEWISBURG :: Newton Crescent :: WEST PARK-