AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez pas à nous soutenir en cliquant sur le top-site ou en laissant un petit mot sur bazzart.
le forum ouvre de nouveau ses portes ! n'hésitez pas à nous rejoindre, plein de scénarios sont à votre disposition.

Partagez | .
 

 one day (espoir, besoin, souvenirs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: one day (espoir, besoin, souvenirs)   Jeu 10 Juil - 22:27

il y a quelques années:
 

il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.

quelques temps avant la séparation:
 


    Trois années se sont écoulées depuis, trois longues années. Oui, j'ai toujours cette boucle d'oreille qui me rappel chaque foutu jour cette blonde et qui me fait culpabiliser à fond. Non, elle ne sait pas que je suis rentré du Costa Rica car son frère c'est prit quelques semaines de plus. Peut-être que j'irais revoir son visage mais, j'ai peur. Aime-elle quelqu'un d'autre ? Est-ce que notre histoire existe encore ou plutôt notre histoire compte toujours pour elle ? Vous savez un voyage humanitaire fait de vous une tout autre personne, on grandit et surtout on pense aux autres avant soit. Je ne suis pas le connard qui est partit en laissant derrière lui une fille, non je suis le connard qui n'a pas su garder près de lui celle qui voulait avec lui dans cinquante ans. Peu importe qui a quitter l'autre, ce qui importe c'est pourquoi et malheureusement le pourquoi je ne le connais pas vraiment.Par l'intermédiaire d'un ami en commun, j'eu l'adresse de vie de maxym. Qu'allais-je bien pouvoir faire maintenant ? prend donc ton courage mon grand, tu en auras besoin. "   bb la fille qu'on oublie pas même après trois ans.   "   c'est lâche mais, c'est ainsi qu'elle comprendrait qui écrivait. Une enveloppe, le petit mot et cette fameuse boucle d'oreille désormais j'allais passer ma vie dans cette aquarium car, au fond j'espérais qu'elle se souvienne et qu'elle sache quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: one day (espoir, besoin, souvenirs)   Sam 12 Juil - 22:14


jimmy & bb.


Une journée banale commençait. Bien avancée, par ailleurs, quand elle ouvrait les yeux. Rien de l'attendait, si ce n'est son chaton, impatient de recevoir quelques caresses en guise de bonjour. Elle n'avait pourtant pas l'envie de quitter son lit, si bien installer et pour une fois seule. Elle pouvait, autant qu'elle le voulait, se tourner et se retourner sans jamais gêner un quelconque individu ou encore même, cet homme qu'elle voyait, plus ou moins souvent et qui ne manquerait pas de la repousser violemment lui causer un nouvel hématome sur le bras, la cuisse ou même la hanche. Le soleil s'infiltrait dans la pièce, faisant briller ses cheveux blonds légèrement en bataille après la nuit. Elle s'était levée, lassée de ne rien faire. Son petit short épousait parfaitement les formes de ses fesses, son t-shirt laissait entrevoir son nombril. Elle était prête à commencer la journée, une journée dont elle ne connaissait pas encore les événements.

Lecture du courrier, moment habituel de la journée. Lettre inhabituelle, au milieu de publicités et de lettres qui n'attiraient pas autant son œil. Comme un souvenir qui explose, un coup de poing dans l'estomac. Elle sent les battements de son cœur, les entend. Si vite, si fort. S'en est presque douloureux. Elle comprend vite, le papier entre ses doigts fins aux ongles fraîchement vernis ne peut venir que d'une unique personne. Ne peut venir que d'un souvenir, lointain mais qui lui arrache un vague sourire. Dans son autre main, une boucle d'oreille autrefois perdu, disparu dans les méandres d'une nuit tendre, au creux d'un amour trop vite passé. Ce petit bijou qu'elle avait lâchement oublié, pensant ne jamais le revoir. Plus de trois ans avaient passé. Elle n'était qu'une enfant, à la recherche du prince charmant, d'un amour qu'elle s'imaginait lointain et féerique. Elle rêvait, à ses côtés d'un monde parfait. Elle ne savait toujours pas pourquoi elle était parti, pourquoi elle avait simplement dit : « C'est terminé. » Sans raison, sûrement. Par peur de la déception, par peur de se retrouver seule un jour sans doute. Elle parlait souvent de cette histoire avec sa psychologue. « Du plus loin que je m'en souvienne, les moments que j'ai passé avec lui font partis des meilleurs que j'ai vécu. » C'était bête, idiot. Elle l'avait quitté. Elle avait continué à vivre sa vie, loin de Jimmy. Sans Jimmy.

Elle relit ces quelques mots. Elle les relit autant de fois que possible, ils s'inscrivent dans son esprit. Elle sourit. Alors, il était revenu. Il n'avait pas oublié l'existence de BB, de ses cheveux blonds et de cette boucle d'oreille. C'était étrange, elle se sentait relativement nerveuse. L'idée de revoir ce visage, ce corps devenu étranger l'effrayait. Elle s'était pourtant rendue où elle était sûre de le trouver. L'aquarium était bien plus qu'un endroit à touriste, où divers poissons et crustacés évoluaient, en captivité. Il y a en avait de toutes sortes, de toutes couleurs, de toutes formes. Ce lieu pouvait être magique pour les yeux avides de nouvelles choses. Pour elle, c'était autre chose. Une autre histoire hantait ces murs. Une histoire d'amour, une histoire trop courte sans doute. Elle avait oublié les détails pour ne garder que l'essentiel. C'était ici qu'elle venait avec Jimmy, le meilleur ami de son frère. C'était ici qu'ils se retrouvaient. C'était leur repère secret, leur lieu interdit. Rien qu'à eux, juste à eux. Elle n'avait mis que quelques secondes à le retrouver à la même que la dernière fois, quelques temps avant son départ. Il n'avait pas changé, toujours ce même regard, toujours cette même allure qui l'avait autrefois fait craquer. « Hey. » Sa voix n'était qu'un souffle. Elle le regarda un instant, assis ici. Il était immobile, il semblait presque sans vie tant son regard était perdu dans le vide de cet endroit. Autour d'elle, leur endroit à tous les deux. Un endroit magique dans lequel ils se retrouvaient. Elle se replongeait quelques années auparavant, à ce même endroit. Ils étaient heureux, jeunes et insouciants. Ils vivaient leur vie, comme deux enfants. Ils prenaient des risques, s'aventuraient pour mieux se retrouver. Ils s'aimaient. « Trois ans pour me rendre une boucle d'oreille, tu as battu les records du monde. » Elle tenait toujours au creux de sa main le petit bijou égaré. Tout ce temps, il l'avait gardé. Elle n'avait plus espéré revoir ce bijou, surtout pas après autant d'années. Il régnait des incompréhensions. Que faisait-il à Lewisburg, ici ? Pourquoi lui rendait-il son bijou après trois ans ? « Où est Milo ? » était la seule question qui avait franchi la barrière de ses lèvres. S'il était là, Milo ne devait pas être loin, elle ne l'avait cependant pas revu.  Pas depuis qu'il avait quitté la ville pour le Costa Rica. Comme Jimmy. Elle s'était installée près de lui, pas comme avant cependant. Entre eux, une distance s'était imposée d'elle-même. Il n'était plus un couple, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: one day (espoir, besoin, souvenirs)   Ven 18 Juil - 19:49

Je ne sais pas si l'amour que je portais pour cette femme, durant cette relation passionnelle que nous avions eu il y a quelques années,était réciproque. Pour moi c'était fort, si fort que ça en devait maladif et c'est une fois à des centaines de kilomètres que je me suis rendu compte combien l'amour rendait malade. Je me souviens même, sur le point de partir dans l'avion, trois années auparavant, je m'étais retourné un instant espérant tant bien que mal que cette blonde allait être présente en me disant que rien n'était terminé, que notre histoire était forte mais, personne. Personne était derrière moi, personne ne m'a retenu alors je me suis envolé pour oublier, fuir presque. « Hey. » une petite voix suave vint me sortir de mes rêveries, une voix que je n'avais pas entendu depuis fort longtemps, une voix que j'entendais au loin lorsque Milo lui parlait, une voix qui m'avait manqué. Rapidement mon regard partit se déposer sur elle et se fut un choque, maxym avait radicalement changée. Long en large, haut en bas mes yeux scrutèrent ce petit corps qui avant déjà était fébrile et qui aujourd'hui me paraît bien plus que ça. « salut. » répondis-je alors en lui affichant un sourire, un sourire vrai qui reflétait parfaitement la joie de la retrouver. « Trois ans pour me rendre une boucle d'oreille, tu as battu les records du monde. » cette remarque me fit quelque peu rire car il est vrai que j'avais traîné la patte pour lui rendre ce petit objet, seulement la fin de notre relation m'avait surpris et je n'avais jamais eu l'occasion de la revoir. « il me fallait bien une raison pour venir te parler après trois ans de voyage. » répliquais-je alors en ne quittant pas un instant son regard qui me faisait toujours autant d'effet d'ailleurs. Malheureusement je savais que notre relation était terminée, que depuis mon départ elle avait forcément retrouvé quelqu'un car, faut pas se mentir maxym c'est une vraie lionne. « Où est Milo ? » et le comment vas-tu ? comment était le Costa Rica ? qu'est vous avez fait ? bordel maxym. Je n'arrivais pas à la reconnaître, qu'est qui lui est arrivée ? « il est resté au Costa Rica, tu verrais c'est un vrai poisson dans l'eau la-bas, un costaricain pur et dur maintenant. » dis-je alors amusé en me souvenant de certains moments durant cette mission. « sinon parle moi de toi, tu as du en faire des choses en trois ans. » lui demandais-je curieux d'en savoir un peu plus sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: one day (espoir, besoin, souvenirs)   Mar 22 Juil - 13:46


jimmy & bb.


Il y a des souvenirs, des instants qui marquent. Qui restent longtemps. Que l'on revoit dans ses rêves, dans ses pensées. Jimmy était un  bon souvenir. Une bouffée d'oxygène, le calme avant la tempête. Rien n'avait été simple. Elle l'avait laissé partir, sachant bien qu'elle ne trouverait sans doute jamais mieux. Jamais quelqu'un comme lui. Elle n'arrêtait pas de se le dire, l'amour ne lui convenait pas. Sans savoir pourquoi. Sans savoir si elle allait un jour pouvoir fonder la famille dont elle rêve. Ses idéaux l'empêchaient sans doute d'y arriver. Ce n'était pas quelques coups d'un soir qui l'aiderait. Jimmy aurait pu être ce garçon, sous ses allures de mauvais mec. Au final, elle n'arrivait pas à savoir si elle l'avait aimé ou si elle avait simplement imaginé que c'était de l'amour. Un peu des deux, sans doute. Dans cet aquarium, face à lui, des milliers de questions lui venaient à l'esprit. Des banales, des ridicules, des compliqués. Mais rien n'était sorti, rien qu'elle n'aurait dû lui demander. Elle se revoyait, trois ans auparavant, ici-même. Sauf qu'aujourd'hui, elle ne s'était pas collée à lui, elle était restée en retrait. Il voulait lui parler, la revoir. La boucle d'oreille avait été un messager, en quelques sortes. Elle avait simplement souri. Un sourire léger qui se voulait sincère. « Il me manque, je crois. » Jimmy aussi, indirectement. Sans se l'avouer. Il lui manquait, c'était vrai. Si vrai qu'elle ne savait qu'en penser. Elle ne voulait même pas y songer, pas pour le moment. Milo, c'était son frère. C'était différent, une toute autre chose. Il lui manquait comme un frère peut manquer à une soeur. Malgré tout, malgré son sentiment d'abandon, malgré qu'ils n'étaient finalement pas si proche que ça. Milo et Maxym restaient liés. Par le sang, par la vie. Il n'était pas rentré, comme elle aurait qu'il le fasse. En même temps que son meilleur ami. Il avait trouvé ses marques, là-bas. Il s'était trouvé une place. Mais elle s'en moquait. Égoïstement, elle le voulait près d'elle. Elle voulait qu'il revienne, sans même le lui avouer. « Pas autant que toi, tu sais. Il ne se passe jamais rien ici, en tout cas, moins de chose qu'au Costa Rica. » Elle n'était plus personne. Elle vivait au dépend des autres, flirtant avec le malsain. Son quotidien n'avait rien de la vie de princesse qu'elle avait eu, auparavant. Son indépendance, plus ou moins, avait eu raison de son monde parfait. Naïvement, elle continuait de voir la vie en rose, espérant que tout changerait. Un jour ou l'autre. Sans aucun doute. BB n'était plus réellement elle. « J'ai rencontré quelqu'un. » Il voulait sûrement le savoir. L'entendre de sa bouche et pas d'une autre. Elle ne s'imaginait pourtant pas lui dire qu'il n'était pas comme lui. Tellement différent, sur tous les points. Un dealer, un mec violent qu'elle n'aimait pas vraiment. Il était simplement là, pour la compagnie. Pour qu'elle puisse se glisser dans ses bras lorsqu'elle avait un peu froid. « Lewisburg te manquait ? » Elle était persuadée que non. Lewisburg n'avait rien de comparable au Costa Rica. Les cultures étaient si différentes. Du moins, c'est ce qu'elle se disait, en voyant son frère. En voyant Jimmy.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: one day (espoir, besoin, souvenirs)   

Revenir en haut Aller en bas
 

one day (espoir, besoin, souvenirs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La tribu en a besoin (PV : Feuille d'Espoir-Etoile d'Argile) [terminé]
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LEWISBURG :: Willsley Grove :: AQUARIUMS & ZOOS.-