AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez pas à nous soutenir en cliquant sur le top-site ou en laissant un petit mot sur bazzart.
le forum ouvre de nouveau ses portes ! n'hésitez pas à nous rejoindre, plein de scénarios sont à votre disposition.

Partagez | .
 

 Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mar 15 Juil - 22:26

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se soit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Je souris pleinement, ce verre de vin à la main. C'est mon anniversaire et mes parents on trouvait cela plutôt intéressant de fêter mes 28 ans.. alors que ma vie est au plus bas. Cela me rappelle que j'ai 28 ans, que comme la plupart des filles qui était dans ma classe au lycée, je ne suis pas mère, pas fiancée ou mariée.. encore mieux je n'ai personne. Je n'ai rien du tout. Personne. Oh si je dis ça à mon frère ou encore à mes amis ils me frapperaient sur le champ mais ce que je ressens ne peut pas être dit, avoué.. et je le vois évoluer dans le salon de mes parents alors que j ene rêve que d'une chose partir pour le fuir. Ce n'est pas son jeu préféré ? Il me fuit comme la peste. Il est parti encore, je l'ai compris, je ne suis pas un monstre puisque cela ne fait pas une semaine que l'on a enterré son frère. Je m'en veux de faire la fête alors que je sais parfaitement qu'il est mal. Je sais que maintenant mon anniversaire ne lui rappellera plus rien de gay. Je suis fichue. Il ne voudra plus de moi.. il ne veut déjà pas de moi. Je n'arrive pas à croire que je suis amoureuse de Ian. La première fois que je l'ai vu je l'ai plutôt trouvé repoussant.. Il me chambrait sur mes cheveux bouclés.. boucles que j'ai perdu..  On ne s'aimait pas plus que ça.. mais j'étais toujours avec mon frère.. alors forcément il a appris à m'apprécier, moi aussi.. et lorsque je me revois rire avec lui.. je n'imagine même pas que notre amitié puisse prendre un tel virage et foncer dans le ravin. Il me manque mais on n'est rien l'un pour l'autre apparemment. On se fuit, la douleur de l'aimer ne partira que si moi je pars et que je ne supporte plus cette vie. Je suis lâche. Partir voudrait dire s'expliquer et je ne veux pas que l'on sache que j'ai encore un échec de plus. Je fonce dans les échecs, je les attire. Aidan, ma carrière, mon livre, mon coeur, mes sentiments, ma vie. J'aurais peut-être dû y rester.. Machinalement je touche ma cicatrice sous la clavicule.. elle me rappelle combien je suis censée avoir de la chance. Pourtant ce soir je le vois différemment. Rien n'arrive à me consoler de le perdre sans arriver à me battre. Je pourrais tout lui déballer mais j'en suis strictement incapable. Je soupire, je fais un sourire factice. Tout le monde semble occupé avec tout le monde. Mon père et ma mère avec des voisins.. pourquoi ils sont là on se demande, il y a trop de monde, enfaîte j'aurais aimé peu de personne autour de moi. Je regarde mon frère mort de rire avec Lily et Olivia, Aidan me regarde et puis les rejoint..  Je pose mon verre sur la table. J'ai besoin de prendre l'air.. Je croise son regard un brin de seconde mais je ne m'arrête pas, je détourne, le coeur lourd et je m'éclipse à l'étage, tout est plus calme.. je souffle.. j'avance doucement dans le couloir..   je regarde les photos de souvenirs.. et je m'arrête devant une avec Ian, Ross, moi et Lily.. j'étais surement en dernière année au lycée.. y'a donc 10 ans.. 10 ans.. et voilà où l'on en est..



Dernière édition par Ariel J. Herondale le Jeu 24 Juil - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mer 16 Juil - 8:46

IAN ∞ ARIEL
Tu vois... J’men fiche complètement qu’tu sois dingue... J’m’en fiche, j’veux être avec toi c’est tout c’que j’sais.
L'enterrement laisse un goût amer dans la bouche, je suis en colère contre le monde entier, je suis une psychologue et d'après elle, ma colère contre le monde entier n'a rien d'anormal. Ce que je me demande, c'est quand tout ça va passer. Ce soir, c'est la soirée d'anniversaire  d'Ariel, tout s'est passé si vite cette semaine que je ne lui ai même pas envoyé de message, pourtant, après ce qui s'est passé la dernière fois, je suis complètement retourné. Elle n'aime pas ce genre de truc, je la connais, elle doit être en ce moment de se dire que fêter un an de plus est débile. Ses parents me laissent entrer à l'intérieur, je suis un peu en retard, comme souvent en même temps, la ponctualité, ce n'est pas du tout mon truc. Je la vois, elle est belle, toujours vous me direz, elle fait parti de ces personnes qui seraient sublimes affublées d'un sac poubelle. Je la vois grimper à l'étage, elle n'a pas l'air dans son assiette. Je regarde autour de moi, je vois que tout le monde est occupé et j'en profite pour moi aussi m’éclipser à l'étage, sans trop faire de bruit. Et dire qu'elle n'est pas venue me dire bonjour, je ne peux pas lui en vouloir, je souffle le chaud et le froid sans arrêt depuis cette soirée que l'on a passé ensemble, mais je suis complètement obsédée, je ne peux plus revenir en arrière, je n'arrive pas à la sortir de mes pensées. Je l'observe, elle regarde quelques photos dans le couloir, on se connait depuis si longtemps, dire que jamais on aurait pensé que les choses se finiraient ainsi. Je m'approche un peu plus et je lui prend le bras pour la retourner. Quand on aime, on a pas besoin de déblatérer deux heures sur le sujet non ? On le sent, on le sait, c'est une évidence superbe et dévastatrice. Je pose mes lèvres sur les siennes, je ne peux plus m'en passer, elle sont toujours si sublimés, douces, fruités. Mes mains se posent sur ses hanches et je la plaque contre le mur juste derrière nous. Un baiser passionné et sensationnel. Je finis par reculer parce qu'un instant comme celui là ne peut être qu’éphémère. Je la regarde, je la fixe, elle est si jolie. On s'était arrêté un peu trop vite la dernière fois. J'entends alors des bruits de pas dans l'escalier et je me recule un peu plus d'elle. En tout cas, bon anniversaire. Je dois la rendre complètement dingue, je suis un véritable bourreau avec elle, mais je ne cherche sincèrement pas à lui faire du mal, je suis joueur, c'est ainsi. J'ai une barbe d'une bonne semaine, moi d'habitude rasé de près, je n'ai pas eu le courage de faire mieux. D'ailleurs, j'oscille entre des phase de colère, d'autre de déprime et puis je pense à elle et tout semble plus beau.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mer 16 Juil - 11:36

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se voit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Je n'ai jamais compris l'engouement qu'il peut y avoir à fêter son anniversaire. Ouvrir des cadeaux, la plupart ne nous intéresse pas. Fêter son avancement vers la mort, c'est un peu bizarre, j'ai un concept légèrement décalé pour ce genre d'événement. Je me demande comment cela fonctionne en temps normal. Comment fait-on pour accepter de vieillir années après années et surtout comment pouvons nous le fêter. Tout le monde sait que la vieillesse ne fait pas qu'enrichir les choses, notamment, on pourrit tous un peu plus chaque jour et vieillir sans rien avoir réussi dans ma vie, c'est frustrant. Je souffle doucement, je n'arrive pas tellement à m'amuser de mes 28 ans. Je sais aussi que l'un de mes amis.. a perdu une personne importante il n'y a pas une semaine et j'ai l'impression que c'est déplacé de m'amuser.. ce n'est surtout pas n'importe qui.. Ian. Depuis qu'il a dû partir l'autre matin.. il ne m'a pas envoyé un message. Cette fois je n'ai pas tenté de l'éviter, je suis allée à la coloc' mais il n'étai t pas là. Et c'était lui qui m'évitait. Peut-être qu'il se rend compte du mal qu'il me fait à ne pas savoir ce qu'il veut, c'est insupportable. Voyant tout le monde entouré de tout le monde.. je ne me sens pas indispensable. Je file discrètement à l'étage pour souffler un peu. Je tombe dans le couloir sur des photos de nous gosses, nous, mon frère, Lily, moi, Ian.. je souris légèrement, on s'était amusé à s'arroser avec le tuyaux d'arrosage et on était trempé et morts de rire. C'est bizarre comme le temps fait son effet, tout a changé.. 10 ans.. et personne n'aurait pensé en être là dans 10 ans. Je suis persuadée que mon frère se voyait avoir demander à Lily de l'épouser, Ian je ne sais pas.. je ne pensais pas qu'il resterait dans les parages.. je n'en suis pas moins ravie.. Lily surement la même chose que mon frère, ces deux là sont aveugles sérieusement. Dommage.. parfois je me dis qu'il faudrait les pousser un peu. Je me voyais grande écrivain, mais je ne le suis pas.. et sans doute que je n'y arriverais jamais, le monde de l'écriture est bourré de déception. Il faut juste s'y faire. Je souffle doucement.. Je ne l'entend pas arriver, je suis dans mes pensées. Il m'attrape le bras et ne me laisse pas parler, un baiser. Oh bon sang, il veut ma mort.. Mes bras l'enlacent.. c'est d'un coup plus passionné, je me retrouve bloquée entre lui et le mur. J'aurais aimé qu'il m'embrasse encore.. je sens mes joues rosir. Je le regarde.. Je me mord la lèvre à sa phrase.. Mais on entend monter les marches et tout redevient comme avant, froid.. il s'écarte.. a-t-il honte ? Je déglutis lorsque je vois ma mère débouler. Je remet bien ma robe verte avant qu'elle ne m'en fasse la remarque. " Qu'est ce que vous faîtes ici ? J'ai remis des petits trucs à manger en bas n'hésitez pas ! " Je souris chaleureusement. " Merci Maman, on va descendre, on regardait les photos " Elle sourit, soit elle est complice soit elle me croit, je ne sais pas comment je dois interpréter son sourire. Je me mord un peu la lèvre, elle disparaît. J'ouvre une porte, mon ancienne chambre, presque intacte et je nous fais disparaître également. Je l'attire doucement sur le lit..ce n'est pas forcément pour coucher avec lui.. plutôt pour me retrouver juste avec lui. " Tu n'assumes pas enfaîte.. " Ce n'est pas un reproche, je suis pareille.. " C'est juste nous.. " Je l'attire contre moi sur le lit et je ferme les yeux allongés l'un contre l'autre. C'est si évident lorsque l'on est tous les deux. Je me tourne vers lui, nos lèvres sont si proches que je suis tentée de l'embrasser.. " j'ai peur de n'être qu'un jouet pour toi.. Ian.. tu ne comprends pas que je suis en train de tomber amoureuse de toi.. ce n'est plus un jeu.. " Je déglutis, mes yeux sont brillants lorsque je le lui avoue, cela ne pouvait plus durer, mon coeur m'en remercie d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mer 16 Juil - 12:16

IAN ∞ ARIEL
Tu vois... J’men fiche complètement qu’tu sois dingue... J’m’en fiche, j’veux être avec toi c’est tout c’que j’sais.
Elle se laisse aller dans mes bras. Je suis content qu'elle ne me repousse pas, j'ai besoin et envie d'elle, elle me fait vibrer et elle est la seule aujourd'hui qui arriver à faire de moi quelqu'un de vivant. Sa mère se pointe et je m'écarte d'elle. Qu'est ce que vous faîtes ici ? J'ai remis des petits trucs à manger en bas n'hésitez pas ! La mère d'Ariel lui vout un culte, c'est assez amusant, vous verriez la façon dont elle la regarde, pleine de fierté. Merci Mme Herondale. Elle m'a dit un million de fois de l'appeler par son prénom, je n'y arrive pas. Merci Maman, on va descendre, on regardait les photos. On faisait aussi autre chose non, je dois avouer que ça m'amuse, lui cacher la vérité, comment la dire en même temps, même nous, on a du mal à réaliser ce qu'il se passe. Mais on ne descend pas, elle me prend le bras et m'attire dans sa chambre pour presque me jeter sur le lit. Tu n'assumes pas enfaîte... Je ne sais pas si assumer est le mot adapté, c'est vrai, je suis au clair avec ce que je veux, et ce que je ne veux pas. Je ne veux pas que mon meilleur ami me déteste dans un premier temps, et puis, on est aux prémices d'une histoire, qui sait, peut être que ce n'est que la lune de miel, tout va se gâter, elle va me larguer et j'aurais tout perdu. Elle a moins à perdre dans cette histoire, parce qu'on sait pertinemment qui passera pour le vilain... C'est juste nous. Allongés l'un à côté de l'autre, je souris, elle réfléchit beaucoup trop, elle pense et partage, seulement elle ne pourrait pas juste se laisser aller, profiter et voir comment tout ça évolue. Elle a peur d'être blessé, je la comprend, moi, ce que j'ai compris, c'est qu'il faut vivre tant qu'on en a le temps. Tout est si fragile. j'ai peur de n'être qu'un jouet pour toi.. Ian.. tu ne comprends pas que je suis en train de tomber amoureuse de toi.. ce n'est plus un jeu.. Je perds un peu mon sourire, elle est amoureuse de moi ? je sais que c'est pas la réaction logique d'un être humain lambda, Aidan rêverait d'entendre ça, mais n'a t-elle pas compris que je suis un gamin immature phobique de l'engagement ? M'attacher, aller plus loin, ça me fout une frousse terrible, je peux me jeter au milieu des flammes sans anxiété mais quand il s'agit de me montrer courageux pour parler de mon coeur, ya plus personne. Tu n'es pas un jouet. Tu es bien plus que ça... Je secoue la tête et je m'installe sur le lit, les bras derrière la tête. Je ne veux pas te mentir, ni te faire du mal, j'espère que tu le sais, et je sais aussi que me résoudre à te perdre serait la meilleure solution pour nous deux, parce que je suis pas capable de te donner ce que tu souhaites, mais j'y arrive pas. Je peux pas me passer de ta peau... De tes lèvres, tu me rend fou Ariel...
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mer 16 Juil - 16:11

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se voit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Il me surprend légèrement, non pas légèrement enfaîte plutôt.. il me surprend carrément. J'étais loin d'imaginer qu'il puisse faire ce genre de trucs. M'attraper pour me voler un sacré baiser. Je crois que j'aimerais qu'il le refasse à chaque occasion qu'inconsciemment je lui laisserais. Ma mère monte et heureusement on a anticipé la chose, il s'écarte de moi. Je me mord la lèvre et on fait redescendre maman rapidement, je ne sais pas si elle a imaginé quoique se soit mais en tout cas elle ne pose pas de question, c'est ce que j'aime chez elle, elle semble toujours en accord avec tout, elle nous soutient mon frère et moi tant que cela nous fait du bien. Est-ce que ma relation avec Ian me fait du bien, j'en suis moins sûre mais en tout cas elle descend et on peut se retrouver à nouveau tous les deux. Je le tire dans mon ancienne chambre. Je le force un peu à venir s'allonger contre moi, se blottir contre moi, parce qu'au fond, je me sens bien en ce moment que lorsque je me trouve dans ses bras. Je comprend qu'il ne puisse pas assumer.. qu'il n'y arrive pas.. je ne suis pas de celle qui prône l'amour afficher à tout va et surtout dans notre situation je crois. C'est relativement compliqué. Mais il faut que je lui avoue les ressentis que je peux avoir.. cette peur qu'il ne fasse que s'amuser avec mon coeur, avec moi-même. Je ne sais pas ce qu'il veut et cette situation devient pesante et oppressante. Sa voix m'avoue que je ne suis pas qu'un jouet.. mon coeur vibre sur le coup... j'attend la suite.. Je veux savoir ce qu'il va dire et pourtant l'appréhende. Je crois finalement que j'aurais préféré ne rien savoir.. oublier.. et là je me retrouve dans un situation que je n'avais pas envisagé. Je me détache de lui, cela ne pouvait pas être un pire anniversaire. Je peux parfaitement lui facilité la tâche, cela va être facile, je vais le laisser, l'ignorer cette fois je m'y tiendrais. On ne peut pas continuer comme ça, peut-être que lui s'y complaît mais ce n'est pas mon cas, j'en souffre, oui il ne le fait pas exprès mais je n'en peux plus. " Je vais te facilité la tâche. Oublie moi. Je crois que c'est bien mieux si à tes yeux c'est la meilleure solution, je vais t'aider. Il faut que tu me lâches, ok ? Laisse moi passer à autre chose, fous moi la paix, tu verras, tu m'auras zappé d'ici deux semaines pas plus, un court moment à passer, moi j'en ai pour plus longtemps. " Je me lève sans crier gare et je sors, pas question de me faire encore embobiner. j'en peux plus. Il ne veut pas se décider, moi je viens de le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mer 16 Juil - 23:37

IAN ∞ ARIEL
Tu vois... J’men fiche complètement qu’tu sois dingue... J’m’en fiche, j’veux être avec toi c’est tout c’que j’sais.
Elle est allongée juste à côté de moi, je passe mon doigt sur son corps pour la faire enrager quand elle entame un sujet plus que sérieux. Elle vient de me dire qu'elle est amoureuse de moi là ? Le pire, c'est qu'une part de moi est ravie, je n'attendais que ça dans le fond, savoir réellement à quoi m'en tenir. Ma réponse ne la satisfait apparemment pas puisqu'elle se lève d'un coup sec. Je vais te facilité la tâche. Oublie moi. Je crois que c'est bien mieux si à tes yeux c'est la meilleure solution, je vais t'aider. Il faut que tu me lâches, ok ? Laisse moi passer à autre chose, fous moi la paix, tu verras, tu m'auras zappé d'ici deux semaines pas plus, un court moment à passer, moi j'en ai pour plus longtemps. C'est vrai je me suis montré on ne peut plus maladroit dans mes propos mais elle ne devrait pas prendre la mouche comme ça, elle connait mon manque de tact et ma maladresse légendaire, je ne sais pas m'y prendre avec les mots, mon truc, c'est les gestes, les regards. Là, j'ai de l'expérience à revendre, l'art des mots qui blessent devrait devenir ma seconde spécialité, je les enchaine avec elle et sans le vouloir en plus. Elle a mal compris ce que je voulais dire, le message n'est pas vraiment passé comme une lettre à la poste. Ariel !  fis je doucement, mais elle est déjà trop loin, elle a quitté la chambre pour rejoindre les autres, je me lève à mon tour pour l'intercepter avant qu'elle descende les escaliers. Ariel Attend putain !  lançais je, un peu plus fort et excédé à son attention. Dans le fond, elle me fait sourire à bouder ainsi, c'est plus que ça, je sais qu'elle a réellement mal mais s'habituera t-elle à moi, à ce que je suis réellement, parce que lorsque j'étais son ami, elle s'en amusait mais aujourd'hui elle semble trouver ça bien moins drôle... Elle se tourne vers moi, j'ai réussi à attirer son attention, c'est déjà un bon début. J'essaie juste de te dire que je t'aime idiote... Ce n'est pas la chose la plus aisé pour moi, je m'y prend surement mal mais je ne suis pas assez adroit à ce jeu nouveau pour moi. Il faudra qu'elle m'enseigne ce sport. Et puis, faut avouer qu'on a toujours eu un soucis de communication de toutes manières, certes les sentiments sont là mais rien de tout ça ne va changer. Je vais essayer de l'aimer comme elle le mérite, faire de mon mieux...
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Jeu 17 Juil - 7:28

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se voit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Je lui facilite la tâche, il ne sait pas partir et bah moi je le sais, il ne sait pas ce qu'il veut ? Je le sais moi. Et voilà c'est terminé, bam le trait est tiré et c'est terminé. Alors arrêtons nous là. Nous ne sommes plus rien, je ne suis plus sûre de vouloir aussi être son amie.. j'ai peur de ne pas être à la hauteur, il ne semble pas vouloir se décider alors forcément cela complique les choses. Alors je me lève et je pars, je ne m'arrête pas, mais lui semble comprendre qu'il me perd puisqu'il me rattrape avant que je me décide à descendre les marches pour retourner à la fête, il me tire en arrière pour ne pas que l'on nous voit s'engueuler. Ce n'est pas ce qui va se passer ? On va s'engueuler ? Je dois dire que j'aurais dû m'en douter que cela se terminerait ainsi. Je finis par me retourner vers lui, il faut que bien que j'écoute ce qu'il veut me dire, des excuses encore? Il veut mon autorisation pour dragueur une amie à ma mère ? Bah voyons. Je croise les bras sur ma poitrine agacée lorsqu'il commence à s'expliquer. Je le regarde.. Amoureux de moi ? Pourquoi cela semble-t-il si dur à dire pour lui ? Pourquoi il ne semble pas comprendre que finalement cela n'est pas vraiment compliqué. Je veux dire, il devrait assumer, au moins devant moi, tenter l'expérience. Je déglutis.. je ne sais pas quoi répondre, mon coeur bat beaucoup trop vite pour que j'arrive à réfléchir. J'étais loin d'imaginer qu'il puisse avoir des sentiments pour moi. Je le regarde et je finis par sourire.. Je m'avance vers lui et je l'embrasse doucement en me hissant sur la pointe des pieds. Je ne sais pas comment cela fonctionnera. " tu me fais tourner en bourrique Ian.. " Je n'ai plus envie de descendre. " Après la soirée, tu me retrouves chez moi ? " je me mord la lèvre, ensemble tous les deux. " Oh, attend un petit moment avant de descendre où j'en connais un qui va pas apprécier. " Je souris je lui vole un baiser et je descend retrouver ma fête.. apparemment il faut souffler les bougies.. Cette soirée est relativement ennuyante finalement. Mais elle fait plaisir à mes parents. Je souris, on pose sur les photos, on s'amuse et c'est comme ça qu'il faut avancer pour mieux la faire passer. J'attend que les invités soient partis pour préciser à ma mère que je dois y aller, l'excuse du boulot le lendemain. Je lance un regard à Ian.. viendra-t-il ? Je l'espère.. je l'attendrais en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Jeu 17 Juil - 9:15

IAN ∞ ARIEL
Tu vois... J’men fiche complètement qu’tu sois dingue... J’m’en fiche, j’veux être avec toi c’est tout c’que j’sais.
Elle est chiante quand même, je sais que je suis un petit con, que c'est compliqué pour moi de m'exprimer, de dire les choses, je sais que j'ai un blocage face à ça, pourquoi je sais pas, mais c'est comme ça, je suis pudique sur ce que je ressens, j'avais pourtant essayé de lui faire comprendre différemment. Les mots ont une importance énorme pour elle, et un jour je serais peut être plus adroit avec tout ça, en faisant chacun un pas tout les deux l'un vers l'autre, on devrait y arriver. En tout cas, j'arrive à la toucher puisqu'elle se tourne vers moi dans un sourire, j'ai du mal à concevoir qu'elle n'ai pas compris avant que je voulais être avec elle, je ne me suis jamais autant livré que ces jours ci. Je crois que je m'en suis réellement rendu compte le soir de la mort de Doug, j'avais tant besoin d'elle que j'ai compris : elle est l'amour de ma vie, le vrai, l'incendiaire, celui qui va illuminer ma vie. Reste à savoir maintenant si l'on sera à la hauteur et qu'on ne finira pas dévastés par un chagrin d'amour. Après tout, on est jeunes qu'une seule vie, si je ne fais rien par peur, je finirais seul et aigri. Elle m'embrasse, notre premier baiser de "couple". Elle est obligé de se hisser sur la pointe des pieds, je suis grand, j'ai facilement 25cm de plus qu'elle.  tu me fais tourner en bourrique Ian.. Sa phrase me fait sourire, c'est vrai que c'est tout à fait mon genre. J'adore la faire tourner en bourrique déjà à l'époque où nous n'étions pas ensemble, c'est un jeu pour moi, mais pas notre relation, je n'ai jamais été si sérieux. Après la soirée, tu me retrouves chez moi ? Je remet une mèche de ses cheveux derrière l'oreille et l'embrasse à nouveau en guise de réponse, il n'y a rien d'autre à dire, passer cette soirée avec elle me ravie. Oh, attend un petit moment avant de descendre où j'en connais un qui va pas apprécier. Bien chef ! Je la laisse descendre, puis je reste un instant ici, contemplant les photos à mon tour. Ouais, Ross va me tuer s'il l'apprend un jour, et ça finira forcément par arriver non ? Puis je descends, on passe une bonne soirée, ses parents ont fait les choses bien, tout le monde sourit. Je pars un peu avant elle, précisant à Olivia et Ross que je rentre pas tout suite car une fille m'attend, Ariel dit qu'elle est crevé et qu'elle va rentrer. Partit un peu avant elle, j'arrive quelques minutes plus tôt chez elle. Elle se pointe et je la prend par la taille avant même de rentrer à l'intérieur, un paquet dans le dos, je le sors de sa cachette et je lui tend : T'as pas encore ouvert mon cadeau !
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Jeu 17 Juil - 11:28

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se voit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Maintenant je n'ai plus qu'une envie c'est de partir, j'ai l'impression que la soirée s'éternise. Elle est longue, pourtant elle est très bien, je veux dire, aucun soucis avec la famille, les amis, c'est réussi, le gâteau est toujours mon préféré et je dois avouer que c'est juste génial. Je n'arrive pas à croire que je suis en train de cacher à mon frère l'un des trucs les plus importants de ma vie. Une relation amoureuse qui va changer toute ma vie. Je ne sais pas comment gérer cela pour le moment. J'ai l'impression que Ian pourrait être le bon, mais ce n'est que l'impression que l'on n'a qu'au début non ? Quoique.. je ne pense pas l'avoir pensé qu'Aidan soit mon petit ami. Je me dis que cela peut totalement changé. Je souris alors, j'ouvre mes cadeaux. Je suis toujours gâtée pour mes anniversaires. Puis les invités commencent à partir. Il commence à être un peu tard. Je me promène, je les salue. Ils semblent aussi ravie de la soirée. C'était conviviale. J'ai apprécié. J'ai un peu avec mon frère et quelques amis restés mais je suis un peu fatiguée.. enfin fatiguée c'est l'excuse que je donne pour m'éclipser. Alors je m'éclipse un quart d'heure après Ian qui a prétexté avoir une fille à voir, ce qui n'est pas vraiment faux je crois enfaîte, sauf que pour une fois je suis cette femme, n'est-ce pas dingue ? Qui l'aurait cru. Je récupère mes cadeaux je remercie les gens restant et je monte dans ma voiture pour rentrer. Je suis contente. Cette soirée semble vraiment le début qu'un truc.. pour une fois je ne regrette pas d'avoir fête ce 23 juillet. Je me gare devant et je monte à l'entrée de mon duplex. IL est là.. je souris bêtement sur le coup, pourquoi j'avais peur qu'il me pose un lapin encore ? Il est le roi de la fuite. Il m'attrape contre lui. Je souris, j'ai envie de l'embrasser, nous ne sommes même pas à l'intérieur. Il me sort un cadeau.. " Oh mais tu n'étais obligé Ian.. " Je souris légèrement et j'ouvre quand même pour que l'on puisse rentrer à l'intérieur, être dans notre monde. Je claque la porte derrière lui. Je vais m'asseoir sur le canapé avec lui et je vire mes ballerines pour m'installer tranquillement. Je souris d'avance, j'ouvre doucement le paquet avant de retenir mon souffle. Bordel. Un original. La couverture est superbe et là je l'ouvre.. une dédicace de mon auteur préféré.. bon sang.. je déglutis.. J'en reviens pas, c'est tellement parfait. " Oh mon dieu, tu es fou, tu es au courant ? " Je déglutis, je pose doucement le livre sur la table basse et je grimpe sur lui en riant. Je me mord la lèvre. " Merci.. " Je frotte mon nez au sien.. j'adore faire ça.. " Je veux que tu me fasses l'amour, cette fois vraiment.. " Je l'embrasse doucement.. mon coeur va me faire faire un malaise à battre sur fort.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Lun 21 Juil - 15:52

IAN ∞ ARIEL
Tu vois... J’men fiche complètement qu’tu sois dingue... J’m’en fiche, j’veux être avec toi c’est tout c’que j’sais.
Et voilà, elle aura réussi son coup finalement, je suis complètement accroc à elle si bien que je ne vois même plus les autres filles. Planté devant son appartement, j'attends son retour avec une impatience folle. Oh mais tu n'étais obligé Ian.. J'avais trouvé ce cadeau avant même que tout cela n'arrive, la vérité, c'est que j'ai vu ce bouquin dans une vitrine il y a quelques mois maintenant et que j'ai tout de suite pensé à elle, je savais que ce livre la ravirait, alors je l'ai pris. J'espère que j'ai eu raison. Elle me fait entrer et s'installe sur son canapé. Oh mon dieu, tu es fou, tu es au courant ? Apparemment, je ne me suis pas trompé dans mon choix, elle est aux anges. Je suis ravie, j'aurais été vraiment déçu de ne pas lui faire plaisir. Elle ne tarde pas à grimper sur moi à califourchon et me lance de son air lubrique après m'avoir remercié : Je veux que tu me fasses l'amour, cette fois vraiment.. Comment ça vraiment ? Faut dire que la dernière fois, on était saoul et pas vraiment ensemble ceci dit. C'est surement ce qu'elle veut exprimer. Je pose une main autour d'elle alors que l'autre se ballade dans ses cheveux. Je n'arrive vraiment pas à croire que je suis là, chez elle, alors je l'aurais sauté ce pont finalement, complètement flippé à l'idée d'être avec elle, parce qu'elle est beaucoup trop importante pour moi, cette relation devient si indispensable que je ne suis pas sure de vivre les chose sereinement et de façon saine mais à l'instant, je suis bien. demandez si gentiment... Je lui adresse un sourire et je l'embrasse à mon tour, mon coeur bat à tout rompre dans ma poitrine, j'ai l'impression qu'il va sortir de mon corps, je n'ai jamais ressentie ça avant. C'était sans doutes inéluctable elle et moi, on aurait finit dans cette situation, inévitablement. Est ce que les premiers jours vont s’essouffler très vite où est ce que l'on est fait l'un pour l'autre, ça reste à déterminer. Je ne pensais pas pouvoir autant vibrer pour quelqu'un, et sur un autre plan que sexuel. Le pire, c'est que ça rend les choses terriblement excitantes. Je lui retire son haut avec une dextérité incroyable, ma spécialité, les soutiens gorges, en même temps, c'est vrai que j'en ai décrochés dans ma vie...
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Lun 21 Juil - 21:31

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se voit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Je n'aurais pas pu imaginer meilleure fin de soirée. J'ai eu vraiment peur de l'avoir totalement perdu.. mais en même le retrouver dans ses circonstances.. secrètes.. ça me plait, et si on ne disait rien, on n'est sûr de rien, on n'est pas grand chose, il faut du temps pour qu'un couple trouve et fonde des bases solides. Ce cadeau qu'il me fait me montre qu'il faisait plus attention à moi qu'il en avait l'air, j'ai du mal à le croire mais je profite, je n'ai pas envie de laisser passer ce moment qui se passe entre nous. Nous deux, tous les deux. Notre monde parfait. J'ai l'impression de rêver éveiller, j'ouvrir les yeux, c'est dingue ce que je me sens bien lorsqu'il est avec moi, pourquoi on n'a compris cela que si tard ? Surement parce que c'est à ce moment que nous étions censés nous retrouver, il faut parfois laisser le temps aux choses d'éclore. Je pose son cadeau que je vais chérir jusqu'à la fin de mes jours, pas seulement parce que c'est de lui, mais surtout parce que c'est un authentique. Je grimpe sur ses genoux pour me rapprocher de lui, l'embrasser, le toucher, le sentir, l'avoir. Je veux qu'il me fasse l'amour que l'on soit unit à notre manière. Je sais que cela ne sera pas la première fois mais dans un sens, on innove, l'alcool ne dicte ne nous pousse à rien, nos pulsions sont sous contrôles.. mais pour combien de temps ? Ce n'est pas le moment de se poser la question. Je crois que j'ai trop besoin de l'avoir contre moi pour le moment. Je souris doucement à sa réponse. Ma robe ne tarde pas à passer par dessus ma tête, mon soutient-gorge est dégrafé. Cela me fait rougir un instant, il est tellement plus expérimenté dans un sens que je complexe presque de ne pas être à sa hauteur. Mais j'oublie vite parce que mes lèvres retrouvent les siennes.. Je l'attire sur moi, allongés sur le canapé.. j'ai pris soin juste avant de lui retirer sa chemise moi sentir sa peau contre la mienne comme j'adore ça. Mes mains caressent son dos. Mes lèvres caressent les siennes. Je le veux. Je l'aime tellement, mais tellement, il n'a pas idée de ça je crois. Mais je crois que je suis encore incapable de le lui dire parce que forcement c'est délicat, tellement.. il pourrait partir si facilement, nous deux cela pourrait être que de la fiction alors que je veux une vraie histoire. j'ai encore cette peur qu'il me laisse.. j'aimerais en avoir une certitude mais je crois que cela n'est pas possible, c'est le faire fuir. Je ferme les yeux alors.. et je me laisse guider par ses gestes dans notre monde.. je m'y perd d'ailleurs carrément vite.. trop vite.. c'est tellement génial d'être avec lui, de lui faire l'amour et pouvoir se dire qu'il est un peu à moi, je n'ose pas trop y croire pour le moment mais pourquoi pas ? Le chute sera tout de même très rude si tout s'arrête brusquement. Alors pourquoi je n'aurais pas ce droit là de profiter ? Je me le donne pour une choix et je vis au jour le jour, ensemble.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mer 23 Juil - 9:38

IAN ∞ ARIEL
Tu vois... J’men fiche complètement qu’tu sois dingue... J’m’en fiche, j’veux être avec toi c’est tout c’que j’sais.
Elle est là n'est ce pas ? Je ne rêve pas, j'ai réussi à lui dire des choses, à me faire comprendre sur mes sentiments et elle veut toujours de moi après ce que j'ai pu lui faire subir, incroyable n'est ce pas ? Je suis complètement fou d'elle, tant que je pourrais même le lui crier, me brouiller avec son frère pour cette histoire. Je ne saurais pas vraiment dire à quel moment c'est arrivé, parce que ne soyons pas naifs, c'était bien avant que nous passions notre première nuit ensemble, même si je n'ai jamais osé l'admettre parce que j'étais trop flippé pour assumer mes sentiments. On fait l'amour pour la seconde fois, c'est terriblement sensuel, doux, peut être un peu moins sauvage que la dernière fois, qu'elle ne s'inquiète pas, j'ai de l'expérience, c'est vrai, j'ai eu l'occasion de pratiquer certaines choses qu'elle n'imagine même pas, mais avec elle, je m'en fou complètement. Je me montre bien plus délicat avec elle que toutes les autres, je lui accorde plus de mon temps et m'attarde doucement sur les préliminaires, je veux la rendre folle, plus qu'elle ne m'a jamais aimé. Elle est là, avec moi, entièrement nue et j'admire quelques instants la beauté de ce corps parfait. Ce qu'elle fait avec moi, je n'en sais rien, je me demande même pourquoi elle m'a choisit puisque je ne lui arrive pas à la cheville mais je compte bien profiter de ces moments avec elle. Peut être qu'avec de la chance, on ne finira pas comme tout ces couples, détruits, que l'on arrivera a être heureux ensemble, après tout, son sourire me laisse croire que c'est possible. Peut être que je me montre sur moi même, je suis peut être l'un de ces mecs qui méritent d'être connu, un mec bien. Elle est assurément une fille bien mais va t-elle me briser le coeur comme elle l'a fait avec Aidan. J'ai envie de la supplier de ne pas me briser, je suis plus fragile que j'en ai l'air dans le fond, elle pourrait me détruire si facilement. Je fronce les sourcils, je pense trop, ça ne mènera pas à quelque chose de concret et de serein.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Mer 23 Juil - 21:57

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se voit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Je caresse son dos, il est allongé sur moi, la place est relativement restreinte sur le canapé. Mais j'aime l'avoir sur moi, de cette manière je sens son coeur battre contre le mien.. Battre en même temps.. Mes doigts remontent à ses cheveux, il a la tête posé sur ma poitrine, il rêve comme je le fais. Je regarde le plafond, je pourrais avoir envie d'une clope, enfaîte j'en meurs d'envie mais si cela signifie ne pas l'avoir contre moi je peux attendre une éternité, si c'est le temps que l'on m'offre pour ne pas fumer à ce moment là. Donc mes doigts remontent à ses cheveux, ils passent dans ses mèches, mes doigts s'entortillent doucement. Je sens son souffle, sa respiration caresse ma peau, j'en frissonne dès que j'y pense. J'ai du mal à réaliser que ce moment est juste génial.. mais tellement improbable. Je me mord la lèvre, j'enfouis mon nez dans ses cheveux, j'embrasse le sommet de son crane. Je ferme les yeux un instant et je me sens tellement bien, c'est tellement agréable, c'est tellement plaisant, c'est le bonheur absolu. Seulement il faut que l'on bouge, on ne peut pas passer la nuit ici, je crois que je n'arriverais surement pas à fermer l'oeil ici.. avec lui sur moi, son corps me pèserait je suppose au bout d'un moment. Je le repousse doucement pour me relever. On est nus comme des verres, on n'a plus grand chose à par nos peaux. Je reste tout de même un moment contre lui pour me donner le courage d'attraper une clope que l'on va surement partager. " ça devrait rester secret.. je n'ai pas envie que l'on vienne salir notre petit monde, c'était tellement parfait, tu vois ? Pour le moment je veux garder ça pour moi, nous.. les autres ne sont pas obligés de savoir, parce que sérieusement je suis divinement bien dans tes bras et ça m'amuse qui plus est pour de me cacher.. de jouer.. on commence une sacrée relation, dis moi si tu ne te sens pas prêt.." La clope allumée, je reste collée à lui, je m'installe en travers sur ses genoux pour pouvoir lui passer la cigarette. Ma tête est contre son torse, tout est important dans le début, commencer sur la même longueur d'onde est important.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Jeu 24 Juil - 10:26

IAN ∞ ARIEL
Tu vois... J’men fiche complètement qu’tu sois dingue... J’m’en fiche, j’veux être avec toi c’est tout c’que j’sais.
Elle me regarde, de ces yeux tendres, ça nous pendait tellement au nez tout ça. Dans le fond, j'ai toujours eu des sentiments refoulés pour elle. Qui n'en aurait pas, elle est parfaite en même temps. Je suis dingue de me lancer la dedans, faut se rendre à l'évidence, l'amour, c'est une connerie, ça finit le plus souvent si ce n'est pas toujours, mal. Et malheureusement, ça laisse un gout amer. C'est une bêtise de penser à ça, je dois profiter, de chaque instant passé à ses côtés et je compte bien le faire. Elle tend le bras pour récupérer une clope, je souris, j'en avais envie aussi en même temps. Elle se réinstalle sur moi et me dit : ça devrait rester secret.. je n'ai pas envie que l'on vienne salir notre petit monde, c'était tellement parfait, tu vois ? Pour le moment je veux garder ça pour moi, nous.. les autres ne sont pas obligés de savoir, parce que sérieusement je suis divinement bien dans tes bras et ça m'amuse qui plus est pour de me cacher.. de jouer.. on commence une sacrée relation, dis moi si tu ne te sens pas prêt.. Elle me fait sourire, elle a toujours besoin de tout planifier, d'être rassurer sur ce qu'elle vit, je peux le comprendre, être en couple avec moi, ça doit pas être super rassurant. Seulement, elle devrait apprendre à vivre au jour le jour et ne pas se prendre autant la tête, en même temps, ça ferait d'elle quelqu'un de totalement différent et je l'aime dans son entièreté. Je pense aussi qu'on devrait garder ça pour nous pour le moment. Elle sait très bien comme j'aime ce petit jeu. Et puis, franchement, je ne souhaite pas l'annoncer avant que l'on soit sur de nous, c'est vrai, les réactions ne seront pas unanimes. C'est un fait. Je lui caresse le visage et je remet une mèche derrière son oreille avant de lui piquer la clope pour en tirer une taffe. De là à savoir si je suis plus que prêt pour une relation, la relation de ma vie, comment peut on savoir ce genre de choses, dans le fond, la seule relation serieuse que j'ai eu était avec une lesbienne alors bon... Je veux être avec toi... Je suis en train de tomber complètement amoureux de toi. On est vraiment obligés de se poser toutes ses questions, pourquoi on ne vivrait pas la relation comme elle vient, au jour le jour ? Je tire une deuxième taffe et je lui rend sa cigarette. Je m'étire un instant, je pourrais rester là avec elle pendant des heures entière, c'est vrai que cette bulle que l'on a crée viendrait probablement à se percer si jamais les autres le savait.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   Jeu 24 Juil - 11:33

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se voit pas ?


You can't expect me to be fine, I don't expect you to care. I know I said it before but all of our bridges burned down.


Si la bulle éclate c'est la tempête qui nous attend et je ne veux pas que tout ce que nous sommes en train de construire soit détruit par un courant d'air glaciale, il gèlerait tellement de choses que les dégâts seraient surement irréversibles. Je ne veux pas perdre notre monde, notre refuge. Je frissonne dans ses bras, incroyable le pouvoir qu'il peut avoir sur moi. Je ne m'étais pas rendue compte qu'il était si important pour moi.. est-ce que c'est parce qu'on a été deux gamins une nuit à trop boire et à coucher ensemble parce que l'alcool chauffé notre sang ? Où y'avait-il déjà cette attirance qui me donne envie de faire l'amour toute une nuit avec lui ? Je ne sais pas vraiment, je tente de croire que les coup de foudre, les destins incroyables, les histoires hors normes sont possibles. J'ai envie de croire que nous sommes peut-être deux êtres qui n'attendaient plus qu'à se trouver, pour combien de temps ? Que va m'apporter cette relation, je ne le saurais que si je la vis. Il faut que je lâche prise et que je me laisse prendre au jeu. Plus facile à dire qu'à faire. Je suis une fille tellement nerveuse que je ne supporte pas ne pas savoir dans quoi je met les pieds. C'est comme ça depuis que la fusillade m'a touché, a touché des personnes auxquelles je tenais. Mon coeur saigne toujours goûte à goûte. Machinalement je passe ma main sur cette cicatrice que j'ai toujours au même endroit et qui me met parfois mal à l'aise. La cacher c'est parfois complexe, je serais un mec je l’arborerais facilement mais une femme a plus de mal à montrer ses blessures de guerre physiques. J'attrape cette clope qui me démange. Je l'allume en m'installant sur les genoux de mon prince, je suis sa sirène et il est mon prince qui vient me sortir de ce mon de noir dans lequel je m'enferme jour après jour. Je tire sur la cigarette, le tabac me soulage.. j'attend qu'il me parle de ce qu'il en pense.. lui aussi semble vouloir rester dans l'ombre, on devrait donc rester tous les deux dans notre bulle pour le moment, on ne doit pas le dire. Je souris légèrement. Je le regarde doucement, avec plein de tendresse. Ce qu'il est en train de me dire me bouleverse presque.. il est en train de tomber totalement amoureux, pourquoi je sens la chaleur dans mon coeur ? Pourquoi je sens les paillon s'envoler. pourquoi, pourquoi ? Pff stupide fille que tu es, parce que tu es raide de lui depuis cette nuit là. Je ne regrette pas, je n'ai jamais douté de ce que je ressentais. Je me mord la lèvre, je récupère cette clope que l'on partage.. comme avant. Je l'embrasse, un baiser de réponse parce que je suis compliquée, que je ne sais pas dire je t'aime sans rire, sans que l'autre puisse se méprendre. Je veux juste que tout se passe bien. J'ai tout aussi peur de le bousculer.. pourtant depuis le début c'est lui qui vient me bouleverser, le perturber. " Je te suis.. " Oui je le suis, je fais ce qu'il veut. " Je suis juste à toi. Tout à toi. Apprend moi juste à ne pas m'en faire, à ne pas paniquer pour rien.. tu sais que je suis toujours perturbée de cette fusillade..   apprend moi, Apprend moi parce que je t'aime aussi.. " OHHH ? Il est dit.. je me mord la lèvre.. j'attend sa réponse, je finis la cigarette pour la mettre dans le cendrier.. mes yeux rivés dans les siens.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le vert est la couleur de l'espoir. J'espère, ça ne se Voit pas ? - Ian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LEWISBURG :: Downtown :: WAYLAND STREET :: #237 ◈ duplex d'Ariel J. Herondale-